À l'affiche

Sortir en pays de Brest

Le « Boudu », une ouverture sur le monde

Du 2 au 7 août 2022

En août, la 22e édition du Festival du Bout du monde va faire résonner les musiques d’ici et d’ailleurs sur la presqu’île de Crozon.

Le festival du Bout du monde appelé communément le « Boudu » fête en 2022 sa 22e édition. Dans un territoire quasi insulaire, il offre le cadre splendide de la presqu’île de Crozon au reste du monde.

La volonté de l’équipe organisatrice est de découvrir de nouveaux genres musicaux, d’être curieux de pépites et de traditions lointaines. Leurs maîtres mots : diversité, éclectisme et métissage. Ce nouveau cru n’échappe pas à la règle avec vingt-trois pays représentés, trente-cinq formations dont autant de genres musicaux différents et près de 60 000 festivaliers attendus.

Décliné sur six jours, le « Boudu » démarre en douceur du 2 au 4 août avec des concerts décentralisés à l’Améthyste à Crozon (Ballaké Sissoko, le Malien joueur de kora), à la chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour à Camaret et dans les ruines de l’ancienne abbaye de Landévennec (le Britannique Piers Faccini et ses folksongs).

Mais c’est à partir du vendredi que le festival prend toute son ampleur. Pendant trois jours sur la plaine de Landaoudec, les festivaliers vont être comblés avec des artistes de différents continents qui vont raconter leurs cultures, leurs horizons. Les enfants ne sont pas oubliés avec le chapiteau de la Lolotte où de nombreuses activités les attendent (atelier maquillage, initiation aux arts de la rue, confection d’instruments de musique…)

Programme des concerts

  • Vendredi 5 : Limiñanas, Festucs, Gaël Faye, Lass, Hubert Félix Thiéfaine Unplugged, Liraz, Julian Marley, Thomas Kahn, Chico Trujillo

  • Samedi 6 : Thylacine, Canzonière Grecanico Salentino, Star Féminine Band, Bernard Lavilliers, Pascuala Ilabaca y Fauna, Seun Kuti et Egypt 80, Trans Kabar, Rodrigo y Gabriela, Girma Bèyènè et Akalé Wubé, Debout sur le zinc, Selah Sue, Antii Paalanen.
  • Dimanche 7 : The Garifuna Collective, Eliades Ochoa, Gaétan Roussel, Gallowstreet, Bamba Wassoulou Groove, Ajate, Imarhan, Bel Air de Forro, Curtis Harding, Kutu, Simple Minds, Blutch.

Infos pratiques

Possibilité de se restaurer grâce à vingt-trois restaurateurs qui proposent un tour du globe gustatif. Camping gratuit accessible aux titulaires de billets. Si vous habitez Brest ou sa région, pourquoi ne pas prendre le bateau pour vous rendre au festival  ? Départ du port de commerce à Brest, arrivée au Fret. Navette gratuite jusqu’au site.

+ d'Infos : www.festivalduboutdumonde.com 

Abbaye de Daoulas : Balades photographiques de Daoulas Termine dans 2 jours, 5 heures !

© Omar Victor Diop

Jusqu’au 4 décembre 2022

En résonance avec l’exposition « Afrique, les religions de l’extase », trois grands noms de la photographie investissent Daoulas. À l’abbaye, Ayana V. Jackson et Omar Victor Diop témoignent du regard occidental porté sur les corps et les mémoires du peuple noir. La première met en scène des corps de femmes à la beauté singulière. Le second mêle des éléments cosmopolites et traditionnels à d’anciennes gravures de faune et de flore. En ville, l’Italo-Sénégalaise Maïmouna Guerresi célèbre le mélange des cultures.

+ D’INFOS : www.cdp29.fr

La Maison des Abers à Saint-Pabu

© Maison des Abers

La Maison des abers – Ti an Aberioù – est un centre d’interprétation dédié aux trois abers du Nord Finistère : Wrac'h, Benoît et Ildut. Pour mieux expliquer cet environnement naturel et culturel, elle dispose d’une muséographie ludique et pédagogique, propose des animations « nature & patrimoine » (pêche à pied, algues, plancton, coquillages, dune, jeux buissonniers, landart, flore des abers…) et des balades contées en soirée. Elle prête aussi des sacs à dos « découverte de la nature » pour cheminer le long du littoral et apprendre en famille. Cet été, l’exposition « Impressions maritimes : unir la typographie et le papier » de l’artiste designer Michel Olivier vient compléter la visite.

+ D’INFOS : www.maisondesabers.fr

Porspoder : Esti’vent, Festival du vent et du cerf-volant

© Festival du vent

les 23 et 24 juillet 2022

La presqu’île Saint-Laurent à Porspoder, entre dunes et rochers, offre un site idéal pour la pratique du cerf-volant. Le comité des fêtes l’a bien compris et propose les 23 et 24 juillet la sixième édition de l’Esti’vent, rendez-vous des cerfs-volistes passionnés venus de toute l’Europe qui vont s'affronter dans les différentes disciplines (monofil, acrobatique, traction…). Le public aura la tête dans les nuages pour apprécier le ballet incessant des cerfs-volants, s’essayer à la pratique ou apprendre à les fabriquer. Une fanfare, un repas animé, un bal populaire et un feu d’artifice viendront compléter le programme.

+ D’INFOS :  https://cdf-porspoder.fr

Plouguerneau : 37e Fête des goémoniers

le 28 août 2022 à partir de 14h

La récolte des algues fait partie de l’ADN de Plouguerneau. Pour faire découvrir les gestes ancestraux, les bénévoles du Karreg-Hir, ancien bateau goémonier, se rassemblent chaque été sur la dune de Penn Enez et sur la grève pour une reconstitution du métier des années 1920 à 1950. Au programme, déchargement des bateaux traditionnels, transport en charrette ou civière, brûlage du goémon dans les fours, expositions, conférences, dégustations et stands de produits aux algues…

+ D’INFOS :  ecomusee-plouguerneau.fr

Abbaye de Daoulas : Afrique, les religions de l’extase Termine dans 2 jours, 5 heures !

Jusqu’au 4 décembre 2022

L’exposition de l’abbaye de Daoulas, visible jusqu’au 4 décembre, propose un voyage à la découverte des cultures religieuses du continent africain ; une véritable plongée dans le mysticisme et la ferveur des croyants. Près de 200 pièces issues des collections du Musée ethnographique de Genève sont enrichies par de fascinantes images de cinq photographes contemporains (Johnathan Watts, Jacques Faublée, Christian Lutz, Fabrice Monteiro et Anthony Pappone) et par des installations vidéo du vidéaste Théo Eshetu.

+ D’INFOS : www.cdp29.fr

Abbaye de Landévennec : Sur des cendres fumantes… Termine dans 11 mois, 1 semaine !

Du 3 juillet 2022 au 5 novembre 2023

Landévennec, 1020. Les flammes embrasent le monastère. Les moines n’avaient pourtant pas ménagé leurs efforts pour reconstruire les bâtiments détruits par les Vikings. Et les catastrophes ne font que commencer… Le petit ruisseau qui traverse le cloître déborde de son lit. Brûlée, la prestigieuse abbaye prend l’eau. Après « l’âge d’or » du IXe siècle, l’âge « roman » est-il celui du déclin  ? Enquête archéologique et récit d’une reconstruction, l’exposition, visible du 3 juillet 2022 au 5 novembre 2023, porte un regard singulier sur ce qu’a pu être « l’an mil » à la pointe de la Bretagne. Un parcours jalonné de 125 objets, rythmé par des vidéos et des dispositifs interactifs pour une visite en famille.

+ D’INFOS : musee-abbaye-landevennec.fr

Maison des minéraux à Crozon

En presqu’île de Crozon, le musée des Minéraux est un lieu destiné aux curieux de nature. Outre le musée qui met en avant la géologie exceptionnelle de la presqu’île, les roches et minéraux du massif armoricain et les minéraux fluorescents, un “jardin insolit(h)e” fait découvrir de manière ludique les roches exploitées par les carriers bretons.

De nombreux rendez-vous complètent la visite, de la balade bidouille aux visites décalées et fantasques en passant par des balades contées et chantées, les ateliers du professeur kaolin pour expérimenter en s’amusant ou des balades rase-cailloux en kayak…

+ D’INFOS : www.maison-des-mineraux.org

© armel ménez

Landerneau : Festival Kann al Loar

Du 8 au 10 juillet 2022

Le festival Kann al Loar à Landerneau, c’est le rendez-vous de la création culturelle bretonne entre traditions et musiques actuelles. Pendant trois jours, le public est invité à faire de belles découvertes artistiques et à se laisser surprendre, que ce soit lors d’un apéro-concert, d’un "Pik Nik MusiKAL", d’un spectacle pour enfants en journée dans les jardins de la Palud ou lors de l’une des trois grandes soirées organisées à l’Espace Saint-Ernel. On pourra y entendre, entre autres, Les Hurlements d’Léo, Startijenn, Youn Kamm, le Bagad Brieg. À noter le dimanche, une grande journée avec les bagadoù et les cercles celtiques, le Championnat de Bretagne de chorales et le puissant triomphe des sonneurs.

+ D’INFOS : www.kann-al-loar.bzh

Sortir en Pays de Morlaix

Abbaye du Relec : Arrée Voce, les Monts d’Arrée à l’écoute du chant du monde

© Eric LEGRET

Du 21 au 24 juillet 2022

Du 21 au 24 juillet 2022, l’abbaye du Relec et ses partenaires organisent la 15e édition du festival Arrée Voce au cœur des monts d’Arrée.

Quel bel écrin que celui de l’abbaye du Relec dans les monts d’Arrée pour accueillir le festival Arrée Voce et entendre battre le cœur du monde.

Comme chaque année, cet événement, qui célèbre sa quinzième édition, invite à découvrir la diversité des traditions chantées du monde entier.

La programmation 2022 promet de belles découvertes avec notamment Sopa de Pedra (polyphonies portugaises), les voix et cordes basques Habia, la saveur gitane et la puissance rythmique de Titi Robin & Roberto Saadna, les chants de griot de l’artiste Ali Boulo Santo Cissoko (Sénégal) et la musique chamanique d'Olena Uutai (Sibérie). Les artistes bretons sont également mis à l’honneur avec Marthe Vassallo et Nolùen Le Buhé, Youenn Lange, Elouan Le Sauze & compagnie.

Quatre belles journées dans une ambiance conviviale pour profiter de concerts dans des lieux exceptionnels, de repas chantés, d’un spectacle pour les familles, d’une randonnée chantée au petit matin et d’ateliers de découverte. Cet évènement, c’est aussi le lien au territoire puisque trois autres lieux de patrimoine participent au festival : l’église de Saint-Rivoal, le domaine de Menez-Meur et la maison Penanault à Morlaix. Il est conçu en partenariat avec l’Écomusée des monts d’Arrée, le Parc naturel régional d’Armorique, Morlaix Communauté, les associations DROM et l’O’Belle, et soutenu par la Région Bretagne.

+ D’INFOS : www.cdp29.fr

Château de Kerjean : Terre  ! Terre  ! Les conquêtes européennes au XVIe siècle

© CDP29

Jusqu’au 6 novembre 2022

En 1492, quand Christophe Colomb pose le pied en Amérique, il ne sait pas encore qu’il révèle « un nouveau monde » aux Européens. Ces derniers vont alors partir à la conquête du globe. Enjeux économiques, goût de l’aventure, volonté de prêcher l’Évangile, les raisons sont multiples. Entre objets anciens, dispositifs multimédias, films d’animation et œuvres contemporaines, l’exposition permet de mieux comprendre ces motivations, en même temps qu’il invite à découvrir le monde au côté des explorateurs.

+ D’INFOS : www.cdp29.fr

« Les Enclos », Guimiliau

© HERVE RONNE

En Bretagne et particulièrement dans le Nord-Finistère, les enclos paroissiaux, édifiés aux XVIe et XVIIe siècles à l’époque prospère de la culture du lin et du commerce des toiles, constituent un patrimoine exceptionnel et unique.

Pour découvrir ces joyaux de l’art religieux qui furent de véritables lieux de vie, le centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine Les Enclos, installé à côté de l’enclos paroissial de Guimiliau, propose au visiteur de remonter le temps grâce à une immersion dans une scénographie ludique et interactive. Durant l’été, l’exposition « Glad » de l’artiste Thomas Godin vient compléter la visite. Par des gravures de paysages abstraits, des sculptures et des vitraux, il évoque le Breton voyageur, le commerce du lin et l’épopée internationale des enclos.

+ D’INFOS : www.ciap-enclos.fr

Île de Batz, entre jardin et phare

© Jardin Delaselle

L’île de Batz est une promesse de belles découvertes pour une journée ou mieux encore pour quelques jours. Parmi ses joyaux, une visite au jardin Delaselle s’impose. Ici, la végétation luxuriante et les plantes exotiques incroyables contrastent avec le paysage de dunes qui l’entoure. Créé en 1897 par un assureur parisien, Georges Delasselle, il compte 2 500 espèces originaires de tous les continents.

À l’autre bout de l’île, le phare construit en 1834 s’élève à 44 mètres de haut. Après une montée de 198 marches, l’effort est récompensé par une vue magnifique sur le chenal et l’île. Au premier étage, dans le logement des anciens gardiens, une exposition « Batz avec les vents » déploie les histoires de l’île racontées par les vents. Et pour ceux qui ne veulent pas grimper en haut du phare, un étrange poste de pilotage au rez-de-chaussée donne accès à la vue du sommet.

+ D’INFOS : iledebatz.com

Landivisiau : La belle estivale

© DR La belle estivale

Les 9 et 23 Juillet et le 21 août 2022

Rendre l’ordinaire exceptionnel, enchanter le quotidien… tel est le but des trois journées de la Belle Estivale. Des spectacles d’arts de rue, gratuits, pour toute la famille. À noter, une journée phare sur le thème du spectacle équestre. Des événements bucoliques, que la Communauté de communes du Pays de Landivisiau a bâtis avec les acteurs locaux : associations, communes, partenaires culturels…

Samedi 9 juillet à Locmélar : Arts de rue / samedi 23 juillet à Plouzévédé : Spectacle équestre (de rue) / dimanche 21 août à Guiclan : Arts de rue

+ D’INFOS : www.pays-de-landivisiau.com

Abbaye du Relec : La fabrique du potager

Jusqu’au 6 novembre 2022

Le potager… activité dominicale et lieu de contemplation et de rêverie… chacun a ses propres motivations pour créer son potager mais il est parfois difficile de se lancer par manque de connaissance.

L’exposition, « La fabrique du potager » raconte tous les possibles, les techniques, les contraintes. Vous découvrirez le potager vertical, sur butte ou surélevé, comment produire ses graines ou ses engrais, l’importance des animaux, les interactions entre les végétaux…

+ D’INFOS : www.cdp29.fr

Roscoff : Tour du Finistère à la voile

Le 25 juillet 2022

Pour tous les passionnés de voile, le Tour du Finistère à la voile, plus communément appelé le Tourduf, est un incontournable, épreuve très formatrice pour les champions en devenir. Pour la 36e édition, 80 voiliers et 500 régatiers sont invités à avaler plus de 200 milles en course du nord au sud de la pointe bretonne. C’est à Roscoff que sera donné le départ le 25 juillet au matin direction l’Aber Wrac’h. La suite, ce sera Molène avec un concert pour accueillir les coureurs, puis cap au sud (Douarnenez, Loctudy) avant de finir à Port La Forêt.

+D’INFOS : toutcommenceenfinistere.com

Roscoff : « Asaés »

Jusqu’au 17 juillet

Face à l’océan, dominant la baie de Morlaix, le jardin exotique et botanique de Roscoff est un véritable enchantement. Il offre aux visiteurs un paysage étonnant, coloré et riche, composé de plus de 3 500 variétés pour un véritable voyage dans l’hémisphère sud. Jusqu’au 17 juillet, « Asaés », un dispositif artistique, gastronomique et olfactif de l’artiste plasticienne Claire Xuân, complète la visite. Cette création illustre les cinq goûts et saveurs (acide, sucré, amer, épicé, salé) grâce à des compositions graphiques originales, un olfactorium et des ateliers autour du goût et de l’odorat.

+ D’INFOS : www.jardinexotiqueroscoff.com

Santec : Le Chap, Festival de fanfares

Les 19 et 20 août 2022

Créé en 2012 et après deux ans d’absence, le Chap, festival de fanfares, revient au Dossen à l’invitation de « Poney M, la fanfare qui crin ».

Ce festival placé sous le signe de l’humour et de la convivialité s’installe autour et sous le chapiteau du Cirque à Léon, une compagnie circassienne de Santec. Huit fanfares venues de toute la France, cent trente musiciens, mais aussi des ateliers d’initiation au cirque, des ateliers créatifs pour fabriquer des instruments de musique à partir de récup, un lâcher de lanternes, composent le programme festif de ces deux jours.

+ D’INFOS : https://festival-le-chap-santec.fr

Sortir en Pays du Centre Ouest Bretagne

Vieilles Charrues, les 30 ans

DU 14 AU 17 JUILLET 2022

« Tout a commencé par une kermesse au bord de l’eau, avec très peu de musique et beaucoup de bonne franquette, des grillades et des jeux incroyables, tels que le lancer de botte ou l’inévitable “tirer de charrues” ». Ainsi se présente le festival des Vieilles Charrues sur son site internet. Les premiers festivaliers étaient 500 en 1992, à Landeleau. Trente ans après, ils sont près de 280 000 à fouler chaque année les pelouses de Kerampuilh à Carhaix. Toutes les grandes têtes d’affiche y sont passées et cette année ne fera pas exception. Au programme : Clara Luciani, Stromae, les Têtes raides, etc. (jeudi), Angèle, DJ Snake, Matmatah, etc. (vendredi), Bob Sinclar B2b Pedro Winter, -M-, Ninho, etc. (samedi), Orelsan, Feu  ! Chatterton, Vianney, etc. (dimanche).

Un festival engagé

Au-delà de la fête, les Vieilles Charrues représentent aussi un engagement bénévole important. Plus de 132 associations apportent leur soutien au festival, soit plus de 7 000 bénévoles chaque année. La manifestation s’engage sur plusieurs volets : ancrage territorial, soutien d’actions solidaires, développement durable, accessibilité, notamment pour les personnes en situation de handicap, ou encore prévention des risques en milieu festif…

Et pour la septième année, un Label Charrues, qui met un coup de projecteur sur des artistes émergents de la région et contribue activement à leur développement artistique. Des concerts sont programmés à l’année dans les salles régionales et sur la scène Grall des Vieilles Charrues à Carhaix.

+ D’INFOS : vieillescharrues.asso.fr

Pleyben : Illumination du calvaire

© Spectaculaires – Allumeurs d’Images

Les 13, 14 et 15 août 2022

Cette année, l'Association Les 7 calvaires Monumentaux de Bretagne a choisi de mettre en avant le calvaire de Pleyben. Son illumination est prévue les 13, 14 et 15 août, à la tombée de la nuit, de 22h30 à 00h30 environ.

Mais les festivités commenceront un peu plus tôt, grâce aux animations organisées par le comité des fêtes et les associations locales. Au programme, à partir de 16h le samedi et le dimanche, sur la place principale du centre ville, les visiteurs pourront s'essayer aux jeux bretons et structures gonflables et découvrir des circuits de randonnées, visiter les chapelles, puis se restaurer avant d'assister à un fest-noz le samedi, un concert en plein-air le dimanche, et un concert orgue et bombarde à l'église Saint Germain le lundi soir.

Ils pourront découvrir une exposition de mobylettes et de tracteurs anciens le dimanche après midi. Pendant le week-end, des visites de l'église Saint Germain, dont un chantier de rénovation de trois ans vient de se terminer, seront proposées. Restauration sur place sur les trois soirs. Cinq mille personnes sont attendues sur les trois jours.

+ D’INFOS : plus de détails sur les activités et horaires précis sur 7calvaires.fr

Domaine de Trévarez : L’exposition Raija Jokinen 

© philippe ROBIN

Jusqu’au 9 octobre 2022

Du 30 avril au 9 octobre, au domaine de Trévarez, Regard d’artiste consacre son édition 2022 à Raija Jokinen. Le travail de cette artiste finlandaise s’attache à mettre en évidence les liens biologiques et spirituels qui unissent les êtres humains et la nature.

L’artiste crée une analogie entre corps humain et éléments naturels en utilisant de la fibre de lin. Cette fibre est teintée, assemblée avec de l’amidon de riz, puis cousue. Une œuvre puissante à la croisée du dessin, de la peinture et de la sculpture.

Raija Jokinen, dont le travail s'inscrit dans le domaine des arts textiles, expose depuis plus de 30 ans ses œuvres à travers le monde entier.

+ D’INFOScdp29.fr

Châteauneuf-du-Faou : Fest’Jazz

Kaz Hawkins, chanteuse de blues

Du 28 au 31 juillet 2022

Sur les rives de l'Aulne, dans le Centre-Finistère, le Fest’ Jazz rassemble chaque année quelque 4 000 spectateurs. Ce festival privilégie le jazz dynamique et familial. Avec ses quatre scènes couvertes, il accueille environ 120 musiciens, pour une quarantaine de concerts. Le temps du festival, Châteauneuf-du-Faou se transforme et vit au rythme du jazz, du swing, des danses bretonnes et de la convivialité.

Cette année encore, la programmation sera éclectique avec Tuba Skinny, influencé par le jazz de la Nouvelle-Orléans, Horla, un duo inédit entre le blues du banjo et la gadulka des plaines bulgares ou encore Jean-Baptiste Franc, pianiste de swing, stride et blues.

+ D’INFOS : fest-jazz.com

Huelgoat : Exposition et rencontres à l’École des filles

La galerie Françoise-Livinec s'est installée en 2009 dans l'ancienne école des filles, à Huelgoat. Construite en 1910, l'école surplombe le fameux chaos granitique enserrant la rivière d'Argent qui a inspiré poètes et artistes. Depuis, cet espace d'art accueille tous les étés, de juillet à septembre, auteurs, artistes, personnalités. Expositions et rencontres événementielles font revivre le lieu. Cet été une exposition « Réveiller l'eau qui dort » sera proposée au public. Et tous les week-ends, le festival littéraire, L’Été des 13 dimanches, parrainé par Mona Ozouf, réunira des scientifiques, des romanciers et des personnalités autour d’une thématique.

+ D’INFOSfrancoiselivinec.com

Vorgium : Carhaix à l’époque gallo-romaine en réalité virtuelle

Vorgium, situé à Carhaix, se compose d’un musée virtuel et d’un jardin archéologique. Il propose une expérience immersive et interactive dans la vie à l’époque gallo-romaine. Une exposition de 140 m2, raconte, via des dispositifs interactifs et ludiques, la naissance, la vie et le déclin d’une des plus grandes villes de l’Armorique antique : Vorgium. Côté jardin, le visiteur découvre les vestiges archéologiques d’une ville gallo-romaine en réalité augmentée. Grâce à une tablette numérique, les vieilles pierres se transforment en échoppes, thermes, jardins privés ou fontaine publique  !

+ D’INFOS : vorgium.bzh

© Vorgium

Le canal de Nantes à Brest : Jolies maisons éclusières

Le projet du canal de Nantes à Brest est né sous l’impulsion de Napoléon Ier dont l'objectif était de relier Nantes aux deux ports de guerre bretons, Brest et Lorient. Le canal s’ouvre en 1842 à la navigation sur un parcours de 3 364 kilomètres.

Parmi les nombreuses écluses, on peut en découvrir plusieurs dans le Finistère.

La maison éclusière de Pont-Triffen, à Cléden-Poher, est devenue un centre d’interprétation qui propose une exposition sur l’histoire du canal.

Dans la maison éclusière de Rosvéguen, à Lennon, on pourra découvrir une exposition sur la vie éclusière.

+ D’INFOS : chateauneufdufaou

© CD29

Sortir en pays de Cornouaille

Le festival de Cornouaille

DU 21 AU 24 JUILLET 2022

Du 21 au 24 juillet, le Festival de Cornouaille fêtera sa 99e édition. Cette année verra notamment le retour du grand défilé de clôture dans les rues de Quimper, le dimanche. Le public retrouvera l’élection de la Reine de Cornouaille au Musée départemental breton, sans oublier le triomphe des sonneurs.

Côté concerts, les têtes d’affiche seront Carlos Nunez (jeudi), Zucchero (vendredi), Jane Birkin (samedi), Robin Foster et le Celtic Social Club (dimanche).

Les musiciens bretons seront à nouveau mis à l’honneur cette année, avec pour la soirée d’inauguration du festival (gratuite), le mercredi, Pat O’May et le bagad de Brieg ainsi que la Kreiz Breizh Akademi #8. Trois rendez-vous autour de la thématique « voix de femmes en Bretagne » sont également programmés. Le public pourra notamment découvrir "Les Géantes", périple en 7 tableaux du Duo du Bas et "Hi Ni eo Molière", texte autour de Molière traduit et interprété par Nolwenn Korbell (vendredi).

Des nouveautés  !

Petit focus également sur Soñj, nouvelle création des Nuits de la Bretagne, avec les danseurs du cercle des Eostiged Ar Stangala. Sur scène au théâtre de Cornouaille, le samedi, 40 artistes et plus de 200 costumes à admirer  !

Deux nouveautés sont à noter cette année : une journée thématique le jeudi, consacrée au pays Bigouden, avec conférences, expositions, ateliers, spectacles et fest-noz animés par le groupe Sonerien Du. Sans oublier le festival des enfants, Kernekiz, qui se terminera samedi, en cœur de ville, par un "flash mob".

+ D’INFOS : festival-cornouaille.bzh

Quimperlé : Les Rias

Du 23 au 27 août 2022

Né en 2009, le festival Les Rias est devenu le rendez-vous incontournable de théâtre de rue en Bretagne. Il propose un format atypique, à l’échelle du pays de Quimperlé. Les spectacles proposés sont joués dans des espaces ruraux, urbains et littoraux, et accessibles à tous gratuitement. Chaque année, Les Rias rassemblent plus de 60 000 spectateurs venus découvrir des formes monumentales, des spectacles intimistes, des moments poétiques ou des questionnements contemporains. Les spectacles se déroulent chaque année dans 10 communes, sur les 16 que compte le pays de Quimperlé. Le Fourneau, centre national de la rue et de l’espace public de Brest, est partenaire du festival.

+ D’INFOS : lesrias.com 

Plozévet : Le Mondial’Folk

Du 18 au 22 août 2022

Cette année, la commune de Plozévet accueillera à nouveau le Mondial‘Folk et ses 800 artistes venus du monde entier. Pour sa 33e édition, une scène couverte sera installée sur un site agrandi. Les galas de folklore sont à nouveau programmés avec des artistes de Roumanie, des États-Unis, du Rwanda, du Mexique ou encore du Chili. Le dimanche, quatre groupes bretons seront sur scène. Apéros-concerts et festival « off » viendront étoffer ce rendez-vous festif. Au programme : concerts, défilés, marché artisanal, apéros-concerts, randonnées et expositions.

+ D’INFOS : mondialfolk.bzh

Musée départemental breton : Le chant de la Bretagne Termine dans 4 semaines, 1 jour !

© Musée départemental breton

Jusqu’au 31 décembre 2022

L’exposition proposée par le Musée départemental breton jusqu’au 31 décembre 2022 propose de (re)découvrir l’ouvrage de Théodore Hersart de La Villemarqué : Barzaz Breiz. Les chants du Barzaz Breiz sont une œuvre littéraire publiée en 1839 d’après un travail de collecte orale. Le Département a acheté en 2018 le fonds d’archives de la bibliothèque familiale de La Villemarqué pour préserver le travail de cette figure marquante du XIXe siècle.

L’exposition invite à un voyage au cœur du Barzaz Breiz, grâce une sélection d’une vingtaine de chants, de 150 œuvres et documents, mis en valeur par une scénographie sonore et artistique originale.

+ D’INFOS : musee-breton.finistere.fr

Concarneau : Les Filets bleus

© JRPihéry

Du 11 au 15 août 2022

La 100e édition des Filets bleus de Concarneau, festival créé en 1905, se déroulera cette année du 11 au 15 août. Au programme : des concerts gratuits de Carlos Núñez, The Stranglers, Tiken Jah Fakoly, le cercle celtique Ar Rouedoù Glas de Concarneau ou encore Kreiz Breiz Akademi #7. Tous les jours, la ville de Concarneau sera le théâtre de multiples animations musicales, des démonstrations de sauvetage en mer, sans oublier les expositions photo. L’apogée du festival est la grande parade des cercles celtiques et bagadoù, le dimanche. On y attend plus de 2000 participants et la Reine des Filets bleus y sera mise à l’honneur.

+ D’INFOS : www.festivaldesfiletsbleus.bzh

Douarnenez : Artbalise au Port-Musée

© Gildas HEMON

Jusqu’au 6 novembre 2022

Jusqu’au 6 novembre, le Port-Musée de Douarnenez dévoile une nouvelle exposition dédiée à l’art contemporain. « Artbalise, un sillage poétique dans le balisage maritime » regroupe cinquante artistes en lien avec un sculpteur sur métal à l’initiative du projet, Fred Barnley, autour du thème de la signalisation maritime.

+ D’INFOS : port-musee.org

Temps fête

© François Van Malleghem

Du 14 au 17 juillet 2022

Voiliers de pêche ou de commerce, bateaux de plaisance aux lignes élancées, répliques de bateaux à vapeur ou à moteur… Il y en aura pour tous les goûts aux Fêtes maritimes de Douarnenez 2022. L'événement accueille, chaque année paire, des centaines de bateaux traditionnels au port du Rosmeur. Vous pourrez assister à des démonstrations du savoir-faire des équipages, à des défis spectaculaires entre marins. Vous pourrez embarquer pour une balade inoubliable à bord d’un voilier traditionnel ou vous initier à l’art de la navigation à la godille. Côté musique, les Fêtes maritimes vous offriront un mélange de chansons du pays de Douarnenez, chants de marins, fanfares et chorales, improvisations, spectacles de rue, contes… Côté culture, vous trouverez, chaque jour sur les quais, des animations pour petits et grands, des conférences, des démonstrations de savoir-faire maritimes. Un programme riche en surprises.

Gratuit pour les moins de 12 ans Pass 4 jours : 23 euros. Pass 1 journée : 15 euros, 5 euros pour les enfants. 9 euros pour le tarif soirée.

+ D’INFOS : tempsfete.com ; billetterie@tempsfete.com - Tél. 02 98 92 29 29

Fouesnant : Festidreuz, « le petit poucet des festivals bretons »

Du 7 au 9 Juillet 2022

Le Festidreuz a connu sa première édition en 2004. Implanté dans le Finistère sud à Fouesnant, il a pour ambition de rester à taille humaine, avec 10 000 places disponibles chaque soir. Cette année, il est programmé les 7, 8 et 9 juillet, avec 20 artistes invités sur deux scènes. Son credo : la scène française. Les têtes d’affiche de l’édition 2022 seront Kendji Girac, Christophe Maé, Tryo, Laura Cox, Lilly Wood and the Prick ou encore Gavin James. Dans une ambiance familiale, le Festidreuz fonctionne avec pas moins de 700 bénévoles.

+ D’INFOS : festidreuz.fr 

Fouesnant - Beg-Meil : Hommage à Marcel Proust

Du 17 au 25 septembre 2022

L’Archipel, pôle d’action culturelle de Fouesnant-Les Glénan, propose un temps-fort du 17 au 25 septembre, célébrant le séjour de Marcel Proust à Beg-Meil (Fouesnant). En septembre et octobre 1895, l’écrivain y commença l’écriture de Jean Santeuil, livre de jeunesse qui préfigure le monumental : À la recherche du temps perdu. Pour cette occasion, l’Archipel a commandé trois pièces de théâtre à des artistes ayant des attaches fouesnantaises et/ou finistériennes (Alexandre Koutchevsky, François Béchu, Achille Grimaud), impliquant notamment la collecte de paroles locales et de pratiques amateurs. D’autres actions seront menées : conférences, lectures, expositions, interventions de plasticiens, concerts.

Guilvinec : Sortie en mer 

La cité de la pêche au Guilvinec propose une multitude d’activités pendant les vacances. En visitant Haliotika, petits et grands découvrent un chalutier reconstitué et le parcours du poisson, de la mer à l’assiette. Des animations autour de la cuisine, une chasse au trésor, des ateliers enfants ou encore une visite de la criée sont au programme. Mais pour les plus aventureux, désireux de découvrir la navigation, on peut, à bord d’un bateau pneumatique, le Ar Kelou du Soizen, accompagner les chalutiers qui rentrent au port.

+ D’INFOS : www.haliotika.com 

Balades

Circuits pédestres

destination randonnée !

6 300 km d’itinéraires de randonnée, dont 4 300 km inscrits au plan départemental, 2 085 km de GR®, 86 km de chemins de halage, 652 circuits pédestres, équestres ou VTT… Pour faire du Finistère une destination randonnée attractive et accessible à tous, le Département porte une politique ambitieuse pour répondre aux attentes des Finistériens et des touristes. Il accompagne techniquement et financièrement l’aménagement, le balisage et la signalétique, la gestion et la promotion des itinéraires réalisés par les collectivités et les fédérations d'usagers partout sur le territoire, en partenariat avec le Conservatoire du littoral, l’Office national des forêts ou encore les associations promouvant l’accessibilité aux personnes en situation de handicap. Le Département aménage également d'anciennes voies de chemins de fer. Plus de 100 km de voies ferrées ont ainsi été transformés en chemins de randonnée.

Parole d’élue

Viviane BervasVice-présidente en charge de l’environnement et de la biodiversité

« Notre département est un territoire attractif et accessible, riche d’une biodiversité exceptionnelle, propice aux balades et à la randonnée. Le Conseil départemental agit chaque jour aux côtés des fédérations d'usagers et des associations pour protéger ces espaces remarquables, et ainsi préserver le cadre de vie de chaque finistérienne et de chaque finistérien. »

Randonnée

Saint-Renan d’antan

Saint-Renan est une cité médiévale, ancienne capitale de l’étain au XXe siècle. Pour découvrir la cité et ses richesses, un circuit de quatre kilomètres accessible à tous marie la découverte patrimoniale et la nature.

Tout au long du parcours, qui démarre devant l’office du tourisme, des petits chevaux en laiton incrustés dans le sol servent de guide et douze panneaux en lave émaillée racontent le Saint-Renan d’antan.

Après avoir apprécié les belles façades de la place du Vieux-Marché (1), vos pas vous mèneront jusqu’à l’église Notre-Dame-de-Liesse (2-3) et ses vingt-six vitraux remarquables. Direction ensuite le jardin de la coulée verte (4) où une exposition photo met en valeur les manoirs du Pays d’Iroise. De là vous descendrez la rue Casse-la-Foi pour arriver sur la place Quartier-maître-Lannuzel (5) avant de rejoindre le grand lavoir (6) imposant avec ses deux fontaines et ses sept bassins. Vous atteindrez la place Léon-Cheminant (7) puis longerez les magasins et La Poste (8). Vous aurez ensuite le choix entre revenir à votre point de départ ou prolonger votre balade en faisant le tour du lac Ty Colo (9-10), site accueillant un panel important d’activités de loisirs.

Mots clés

  • Situation : Saint-Renan
  • Durée : 1 h 30 – Longueur du parcours : 3,8 km
  • Départ : Parking place Général Leclerc, rejoindre la place du Vieux-Marché par la rue Saint-Yves.
  • Coordonnées GPS : 48,431365 -4,621104

Le saviez-vous ?

Saint-Renan fut un important carrefour commercial au XIe siècle et devint une ville en 1340 quand le duc de Bretagne Jean III la dota d’une sénéchaussée (cour de justice).

+ D’INFOS

Une plaquette explicative du circuit est disponible à l’office du tourisme de Saint-Renan : 02 98 38 38 38

Randonnée

Le tour du Yeun Elez

Le Yeun Elez au cœur des monts d’Arrée est propice à laisser vagabonder son imagination. On dit qu’ici c’est le territoire de l’Ankou, un lieu de passage vers l’au-delà, mais également le royaume des korrigans et des poulpiquets. C'est aussi un milieu exceptionnel avec ses marais, sa grande tourbière où poussent les ajoncs et la bruyère et où l’on peut croiser chevreuils, renards et pour les plus chanceux, des castors.

Le tour du Yeun Elez vous permettra de vous imprégner de cette magie avec pour point de vue, la montagne Saint-Michel et sa chapelle. Le circuit parfois un peu humide démarre près du barrage de Nestavel (1), pour rejoindre le camping puis la réserve naturelle du Vénec (2). Vous emprunterez un bout du GR37 puis un sentier vous conduira aux tourbières de Roudouhir (3) où vous attendent des passerelles et des pontons qui traversent les marais. Vous rejoindrez alors le village de Kernévez (4). La suite du parcours vous fera traverser successivement le Stêr-Red et l’Ellez (5) puis passez au pied du Roc’h Cleguer haut de 317 mètres (6) pour rejoindre le village de Forc’han (7) avant de revenir au point de départ

Mots clés

  • Situation : Brennilis
  • Durée : 4 h – Longueur du parcours : 15,5 km
  • Départ : Aire de stationnement du barrage de Nestavel
  • Coordonnées GPS : 48,431365 -4,621104
  • Balisage : 1 à 2 > jaune, 2 à 3 > blanc-rouge, 3 à 1 > jaune

Le savez-vous ?

C’est en 1967 que le castor a été introduit en Bretagne entre deux barrages de l’Elez. Vous avez peu de chance de le rencontrer car c’est un animal très discret qui vit surtout la nuit.

Si vous voulez en savoir plus sur ce rongeur, la Maison de la réserve naturelle et des castors vous accueille tous les après-midi (sauf le lundi) pendant l’été au bourg de Brennilis.

Randonnée

Circuit découverte de la forêt de Huelgoat

Bienvenue à Huelgoat et sa forêt légendaire. Un joli circuit de 9,5 km avec un peu de dénivelé permet de s’imprégner de la magie du lieu, de découvrir les amas rocheux que Gargantua aurait jetés, mécontent de n’avoir eu pour repas qu’une bouillie de blé noir.

Après avoir quitté la mairie (1), vous rejoindrez l’usine hydroélectrique (2-3) puis le site de l’ancienne mine argentifère (4). Direction ensuite la rivière d’argent qui vous fera passer successivement devant la Mare aux Fées et le Gouffre (5). La suite du circuit (6) vous mène jusqu’à la Mare aux Sangliers, avant de rejoindre le menhir et la grotte d’Artus qui veille au repos d’Arthur le roi des Bretons (7). La fin du parcours vous ramène vers le Ménage de la Vierge, la Grotte du Diable, le Moulin du Chaos et la Roche Tremblante (8-9-10). Lourde de plus de cent tonnes, cette pierre géante oscille par une simple pression. Saurez-vous la faire trembler  ? Il sera temps ensuite de revenir vers le lac puis vers le parking de départ (11).

Mots clés

  • Situation : Huelgoat
  • Durée : 2 h 30 – Longueur du parcours : 9,5 km
  • Départ : Derrière la mairie, 1981A rue du 5 août 1944
  • Coordonnées GPS : 48,36416 -3,74436
  • Balisage : jaune

Le savez-vous  ?

La région d’Huelgoat et de Poullaouen abrita aux XVIIIe et XIXe siècles l’un des plus grands sites miniers de France avec l’exploitation de deux mines de plomb et d’argent embauchant jusqu’à 1 700 personnes en 1770.

Un espace muséal à Locmaria-Berrien, ouvert de juin à septembre vous permet de découvrir cette histoire minière.

+ D’INFOS

www.minelocmariaberrien.com

Mémoire

FOCUS

BRÈVE HISTOIRE DE LA PÊCHE EN FINISTÈRE

L’histoire du Finistère est intimement liée à l'histoire de la pêche. Aujourd’hui encore, les huit criées finistériennes totalisent près de 43 000 tonnes de poisson débarqué (chiffres 2019). Bref retour sur cette activité qui marque profondément le territoire, tant au plan social qu'au plan économique, depuis des siècles.

De la mer à l'assiette, conserves et poissons

Dès les débuts de la pêche, les marins ont utilisé la technique du salage en mer pour la morue ou le hareng, à bord des bateaux partis loin des côtes. La salaison est souvent suivie d’un autre traitement, comme le fumage ou le séchage.

Au début du XIXe siècle la découverte d'un nouveau procédé — l'appertisation — donne naissance à une nouvelle industrie : celle de la conserve. Concarneau devient l'un des principaux lieux de mise en boîte de la sardine. La mécanisation modifie les techniques mais aussi le travail dans les conserveries.

Pêcher en Bretagne

Que ce soit la petite pêche, la pêche côtière, la pêche au large ou hauturière, ou encore la grande pêche, les marins bretons pratiquent tous les modes de pêche. La pêche professionnelle varie ainsi en fonction de la durée des sorties en mer, de l'éloignement du lieu de pêche, du type de poisson débarqué ou de la taille du bateau.

S’affranchir du vent

Cohabitant dans un premier temps avec la voile, le moteur, apparu en 1783, s’impose peu à peu sur les bateaux de pêche. Dès 1866, la Société des pêcheries de l’océan équipe ses premiers chalutiers en fer de moteurs à vapeur et d'hélices. Désormais, plusieurs sortes de motorisation (diesel ou essence) sont déclinées sur les bateaux de pêche.

Aujourd’hui, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) aide les pêcheurs à s’équiper de nouveaux moteurs, moins polluants et plus économes en énergie.

Pêcher au chalut

Le chalutage est une des pêches les plus multiformes et les plus pratiquées dans le monde. Le chalut est un filet en forme de poche maintenue ouverte, tracté par un ou deux bateaux. Dans les années 1960, le filet ne se remonte plus par le côté, mais à la poupe du navire. Cette « pêche arrière » apporte confort et sécurité aux marins.

Le Finistère dispose toujours aujourd'hui d'une importante flottille de chalutiers langoustiniers, des chalutiers hauturiers, et des dragueurs pêchant notamment la coquille Saint-Jacques aux Glénan.

Pêcher au thon

Connue en Méditerranée depuis des siècles, cette pêche s'est développée sur la côte atlantique à partir du XIXe siècle. Au large de la Bretagne sud, on traque le thon blanc ou germon à bord de chaloupes pontées puis de thoniers dundees, de chalutiers thoniers ou germoniers. Les pêcheurs se servent soit de la ligne traînante, soit de la senne.

Aujourd'hui, les thoniers-senneurs-congélateurs naviguent au large de l'Afrique de l'Ouest et dans l'océan Indien. Le port de Concarneau est le seul du Finistère à accueillir cette flottille constituée de navires mesurant de 60 à 85 mètres.

Les enjeux de la pêche aujourd’hui

Depuis plusieurs années, le monde de la pêche prend progressivement en compte la gestion de la ressource. Aujourd’hui, près de 50 % des captures en mer sont faites dans l'optique d'une pêche « durable ».

Depuis 2019, les pêcheurs doivent rapporter au port toutes leurs captures et cherchent à améliorer la sélectivité de leurs engins de pêche en s'associant à des organismes de recherche tels que l'Ifremer.

Dans le port de Concarneau, les côtiers sont nombreux, pêchant des espèces locales comme la sardine, la langoustine et le bar.

Article réalisé en partenariat avec le Musée de la pêche de Concarneau.

Mots clés

Le Musée de la pêche fête ses 60 ans

Pour en savoir plus sur la pêche en Finistère et en particulier à Concarneau, rendez-vous au Musée de la pêche, situé en ville close. La visite d’un chalutier à flot, l’Hémérica, et l’espace « Le carré des mousses », dédié aux plus jeunes en font un lieu vivant de transmission.

Kiosque

Le Grand Jabadao

Jean-Luc Coatalem, Le Dilettante, février 2022, 192 pages, 17 €.

Un polar à l'Ouest. Avec son Grand Jabadao, Jean-Luc Coatalem nous offre un thriller fantaisiste et drôle qui se déroule dans le monde de l'art, aux confins du Finistère. Dans la rade de Brest, sur une île perdue et sauvage, une toile de Gauguin suscite bien des convoitises. Peuplé de personnages loufoques – autour d'un duo de vendeurs louches et d'un galeriste aux abois – cette comédie armoricaine déjantée et cocasse multiplie les rebondissements. Son auteur, notamment connu pour son essai sur Paul Gauguin (Je suis dans les mers du Sud, Grasset, 2001), érudit et grand voyageur, connaît parfaitement sa Bretagne. Il nous livre ici un polar au rythme échevelé comme un Jabadao, cette danse traditionnelle endiablée.

Enez Sun : Carnet d'un géographe à l'île de Sein

Éditions Dialogues, collection « La Petite Carrée », mai 2017, 127 pages, 14 €.

Sein dessins. « Cette mince lande caillouteuse, à peine émergée, au bout de laquelle se trouve le phare. C'est tout Sein. » Ainsi le réalisateur Jean Epstein décrivait-il l'île de Sein (Enez Sun en breton) en 1930. C'est dans l'île qu'il avait tourné son premier film, Mor Vran (La mer des corbeaux), avec des Sénans pour personnages. Près d'un siècle plus tard, les habitants de Sein sont à l'honneur du carnet de voyage de Louis Brigand, professeur de géographie à l'Université de Bretagne Occidentale. Récit personnel, très documenté et joliment illustré par les aquarelles du peintre breton Didier-Marie Le Bihan, ce Carnet d'un géographe à l'Île de Sein embarque son lecteur sur ce morceau de terre où passent les estivants et les tempêtes et où les Sénans font le choix de rester. Conservateur de la Réserve naturelle de la mer d'Iroise et auteur de plus d'une centaine de publications sur les usages, la protection et la gestion des îles, Louis Brigand s'attarde sur les habitants de Sein et la nature qui les entoure pour nous livrer un concentré de portraits sensibles. Mais il n'oublie pas d'évoquer les problématiques auxquelles les habitants doivent faire face, comme la montée du niveau des eaux qui menace dangereusement l'île. Une promenade poétique et scientifique qui donne envie de découvrir cette île du bout du monde. L'ouvrage est publié dans la collection « La Petite Carrée » des éditions Dialogues, une série très réussie qui invite à découvrir un lieu ou un événement par le travail complice d'un auteur et d'un illustrateur.

Temps permettant

Christine Lapostolle, éditions MF, collection « Inventions », janvier 2022, 96 pages, 14 €.

Brest, portrait sensible. Depuis sa fenêtre, et sa solitude, la narratrice de ce Temps permettant regarde Brest. Elle observe ce ciel, parfois empli de pluie, le port d'où montent les odeurs de céréales venues des quatre coins du monde, les passants qui se croisent, silencieux et pensifs, la mer au loin. Christelle Lapostolle déploie, d'une plume poétique et sensible, le dérisoire de la vie quotidienne qui fait que nos vies sont si pleines pour peu que l'on sache ouvrir les yeux. Professeure à l’École d’art de Quimper, l'auteur a vécu dans plusieurs endroits du Finistère. Un territoire et des habitants avec lesquels elle entretient des relations étroites depuis plus de trente ans. Christelle Lapostolle a également écrit Le Grand Large (Lattès, 1993), Les paroles s’envolent (1996), Regarder la mer (2003), Nous arrivons (2006), Latham (2012) et Ecoldar (2018) aux éditions MF.

La Frénésie du windsurf - Petites empoignades avec le vent, les embruns et les vagues

Virginie Troussier, éditions Transboréal, collection « Petite philosophie du voyage », mai 2022, 96 pages, 8 €.

Magique windsurf. Écrit à Concarneau, entre deux sessions aux Sables blancs ou à la pointe de La Torche, La Frénésie du windsurf nous emmène au large et fait découvrir aux profanes – revivre aux initiés – les sensations de la glisse et l'affût de la vague et du vent. Virginie Troussier, de son écriture poétique et vive, convoque, sans distinction, sportifs, écrivains et philosophes. Elle enquête à la fois sur l'eau et dans les livres pour comprendre et mettre en mots cette magie de l'instant, et le rapport si particulier qu'induit la pratique du windsurf avec la mer, les nuages, le temps qui passe… Elle s'interroge sur ce que c'est que vivre intensément et, à la lire, on se dit que l'intensité est aussi bien dans les efforts du corps que dans le plaisir fou des mots et des idées. Double et joyeuse frénésie. On navigue, avec elle, aux quatre coins du monde, au gré de l'histoire du sport et des meilleurs spots, mais on revient toujours en Finistère : Saint-Pabu, Concarneau et ce face-à-face insolite, hors du temps, avec un phoque, La Torche, en 1986, qui consacre, avec la première Coupe du monde, l'avènement du windsurf… et les mots de Georges Perros, poète douarneniste nourri, comme l'autrice, des vents et des saveurs du large. Vivifiant  !

Mots clés

Le choix de Héloïse Adam

Librairie Albertine, 5 rue des Écoles - 29900 Concarneau / Tél. 02 98 74 82 43

Retour en Bretagne

Guillaume de Dieuleveult, éditions Buchet-Chastel, mai 2022, 229 pages, 19,90 €.

Aux sources de soi. Tel Kerouac cherchant ses origines bretonnes, Guillaume de Dieuleveut, qui s’est découvert breton à 15 ans, part arpenter les forêts de ses ancêtres. Sac au dos, il entame un périple post-Covid pour revenir aux sources. Que reste-t-il de la Bretagne au-delà des clichés du cidre, des crêpes et des festoù-noz  ? Le sac de l'écrivain nous revient rempli de légendes et d’anecdotes. Imaginez-le cheminant dans la forêt de Huelgoat, un exemplaire écorné de Bilbo le Hobbit à la main. Dans ce récit vagabond, l’archéologie personnelle se mêle à la grande Histoire. L'auteur nous rappelle que les piliers de la Bretagne sont bien sa religion et sa langue et il nous questionne habilement sur leur disparition. Et si la clé résidait dans les rencontres  ? Dans un désir tout personnel d’aller au-devant de notre passé  ?

Mots clés

Le choix de Guillaume Le Tirilly

Librairie L'aire de Broca, 42 place de la République - 29120 Pont-l'Abbé / Tél. 02 98 82 30 95