Tribune

LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « ALLIANCE POUR LE FINISTÈRE »

Des premiers résultats !

Agir vite. C’est par ces mots que le Président Maël de Calan qualifiait sa volonté première au début de notre mandat. À peine 9 mois plus tard les résultats sont déjà au rendez-vous.

Aux côtés des agents, la majorité départementale a pu engager des projets tels que le plan « 500 000 arbres », la création d’une aide directe aux associations sportives, la mise en place du Pacte Finistère 2030 afin de soutenir les communes… Cette dynamique ne doit pas s’arrêter. En janvier nous avons déployé un plan RSA qui permettra de mieux accompagner les chercheurs d’emplois, et de lutter davantage contre la fraude. De plus, et afin de soutenir les personnes en situation de handicap et leurs familles, nous avons lancé un grand plan « handicap ». Celui-ci engage le Département dans une obligation de résultats en réduisant drastiquement les délais d’attente à la MDPH et en augmentant le nombre de places d’accueil. Notre objectif est de devenir l’un des départements pionniers dans ce domaine. Enfin la candidature des enclos paroissiaux au patrimoine mondial de l’Unesco marque notre volonté profonde de promouvoir notre patrimoine culturel et historique afin de faire rayonner le Finistère.

Tout ceci se retrouve dans le budget que nous venons de voter en équilibre avec une forte hausse des investissements dans les routes et les collèges notamment. Ce budget nous l’avons voulu sincère vis-à-vis des engagements que nous avons pris et pour lesquels vous nous avez fait confiance pour faire bouger le Finistère.

Contact

LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « FINISTÈRE ET SOLIDAIRES »

Un budget 2022 qui manque d’ambition !

Malgré un contexte financier favorable jamais connu au Département du Finistère grâce à la bonne gestion de l’équipe précédente, aux droits de mutation historiques sur les ventes immobilières – 196 millions d'euros en 2021 contre 100 millions en 2016 –, à la fin du pacte de l’État qui encadrait les dépenses de fonctionnement des collectivités… le premier budget du Président De Calan manque tout simplement d’ambition et de transparence, ce qui est préjudiciable pour le Finistère.

Nous le déplorons et nous nous sommes opposés à ce budget en proposant des actions nouvelles pour répondre aux besoins : faire du logement une priorité, déployer des solutions de répit pour tous les aidants intervenant auprès d’enfants handicapés et de personnes dépendantes, faire de la protection de l’enfance une cause départementale, accélérer les travaux de rénovation énergétique dans les collèges, soutenir davantage les projets des communes. Aucune de ces propositions n’a été reprise.

Au-delà d’une communication offensive d’annonces de tous ordres, les Finistériens méritent mieux que cela, Monsieur le Président, et vous nous trouverez toujours sur votre chemin pour vous le rappeler.

Contact

LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « Finistère d’Avenir »

LITHIUM EN FINISTÈRE : TRANSPARENCE ET DÉBAT DÉMOCRATIQUE S'IMPOSENT

La question d’une éventuelle mise en exploitation de gisements de lithium en Finistère est au croisement de plusieurs problématiques dont aucune ne doit être négligée : nécessaire transformation énergétique et écologique, recherche d’une moindre dépendance aux importations dans des domaines stratégiques, indispensable préservation de notre biodiversité.

Transparence et débat démocratique s'imposent, en respectant, en priorité, les habitant·es et les élu·es des communes les plus directement concernées. Mais il ne peut être question de toucher aux zones naturelles protégées. Nous y veillerons.

Contact

LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « Autonomie et Régionalisme »

AIDE AU MAINTIEN DU POUVOIR D’ACHAT !

La hausse des prix, dont celle des carburants, frappe très durement l’ensemble de nos concitoyens, en particulier les bas revenus. Nos entreprises sont aussi impactées. Nous avons proposé au Département de réfléchir, comme d’autres l’ont déjà fait, à une aide ponctuelle pour les plus vulnérables sous la forme d’un chèque carburant et d’intervenir auprès des députés macronistes du Finistère pour leur dire « re ‘zo re ». La majorité de M. de Calan a préféré botter en touche !

Contact

  • Corinne NICOLE et Philippe GUILLEMOT
  • Groupe Autonomie et Régionalisme