Tout commence En Finistère

AMBASSADEURS DU FINISTèRE

2021 : année des transitions

Après le bien-manger en 2020, la nouvelle thématique choisie cette année par la marque Tout commence en Finistère et l’agence d’attractivité Finistère 360° est celle des transitions. « Les ambassadeurs de la marque territoriale sont invités à participer aux réunions et aux groupes de travail autour de cette thématique. Une quarantaine a déjà répondu à l’appel », explique Mona Lagouche-Gueguen, chargée de mission pour la marque Tout commence en Finistère. Les transitions pourront être abordées sous différents angles : social, sociétal, écologique, économique… Trois groupes de travail ont déjà été constitués autour des projets suivants : la formation aux transitions, action – transitions, communication et événements autour des transitions. Portrait de trois ambassadeurs engagés pour le Finistère, son rayonnement et ses transitions.

Jacqueline Cutilic : Camping Croas An Ter

«  Notre camping est clé verte depuis 2007 et écolabellisé depuis 2012. Autant dire que je suis engagée dans la transition du tourisme durable depuis longtemps  ! » s’exclame Jacqueline Cutulic qui a créé le camping Croas an ter, à Clohars-Carnoët. Même si elle a passé la main à son fils depuis deux ans, elle est toujours mobilisée. « Nous restons un camping familial, avec 63 emplacements, sans animations, sans piscine. Nous proposons juste une sensibilisation aux plantes médicinales et aromatiques. »

Cette année, elle s’est engagée dans un groupe de travail de la marque Tout commence en Finistère pour produire des outils de communication autour des transitions. « C’est un biais pour toucher les autres campings, les collègues et aider la profession, explique-t-elle. À travers notre exemple, on voulait montrer que tourisme durable et rentabilité sont compatibles. Un autre tourisme est possible. Et même pendant cette année de covid, nous avons réussi à ne pas perdre de chiffre d’affaires. Notamment parce qu’écolabel signifie aussi faire des économies d’eau et d’énergie, donc nous n’avons pas de dépenses énormes. »

Au sein du groupe de travail, elle a participé à la création d’un jeu de 7 familles autour des transitions. «  Il pourra notamment être proposé à la clientèle, avec des infos sur la réduction des déchets, les économies d’électricité, etc. »

Sandra Masseboeuf : Les Rendez-vous du goût

Sandra Masseboeuf se définit comme « éducatrice au goût et créatrice de projets autour de l’alimentation  ». Elle anime notamment des ateliers de cuisine et autour du goût, pour tous publics, des enfants des écoles aux personnes âgées, en passant par les professionnels de la restauration collective ou de l’aide à la personne. Elle est devenue ambassadrice de la marque Tout commence en Finistère il y a un an. « Le thème du bien-manger m’intéressait, car la problématique des produits locaux et de saison dans le Finistère est un des axes de mon travail. C’était important pour moi de transmettre ma façon de travailler et de penser à travers cette marque et de la développer.  »

Le thème des transitions résonne tout autant avec sa démarche. Elle les souhaite notamment au niveau de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Cette année, elle a intégré un groupe qui travaille sur un parcours « Les transitions pour les nuls », en cinq étapes. Cinq temps d’échange avec des professionnels sont ainsi programmés tout au long de l’année 2021, autour de la sensibilisation du secteur RH, de la lutte contre la fracture et la pollution numériques ou encore du changement de comportement sociétal autour du zéro déchet.

Pol Oulhen : kayakiste, membre de la Team nautisme by TCF

À 24 ans, le kayakiste toujours licencié au club de Landerneau a déjà un beau parcours derrière lui. « C’est là que j’ai donné mes premiers coups de pagaie, à 7 ans. J’y suis attaché », raconte Pol Oulhen, qui s’entraîne aujourd’hui à Vaires-sur-Marne (77), au Pôle olympique. Son objectif : les Jeux olympiques de Paris en 2024. En 2019, le jeune Finistérien avait déjà remporté le titre de champion du monde des moins de 23 ans, et en 2014, celui de vice-champion d’Europe.

Même s’il a quitté le Finistère en rejoignant le Pôle espoir de Cesson-Sévigné en sport études dès 16 ans, il reste attaché à ses origines. Et n’a pas hésité à rejoindre la Team nautisme, créée par l’agence Finistère 360°. « Malgré le fait d’avoir beaucoup bougé, je suis avant tout landernéen, finistérien. Je garde une attache forte. Revenir chez moi quand je peux, ça me permet de me reconnecter. Le Finistère est mon département de cœur.  » Il se reconnaît dans le projet et les valeurs de la Team nautisme. « Bien que kayakiste, je pratique aussi d’autres sports nautiques. J’aime cette idée de valoriser une filière nautique d’excellence. »