Pays de Cornouaille

Haut-Pays bigouden

Balade ornithologique autour de l’étang de Moulin-neuf

Situé dans le sud du Finistère, le Haut-Pays bigouden est connu pour son littoral. Mais ses terres intérieures recèlent des trésors de biodiversité ordinaire. En route pour une balade ornithologique, qui sera proposée gratuitement cet été.

Pour découvrir la balade « Au fil de l’eau », Mélanie Devigne, animatrice environnement pour la communauté de communes du Haut-Pays bigouden, nous donne rendez-vous au parking du barrage du plan d’eau du Moulin-Neuf. À cheval entre les communes de Plonéour-Lanvern et de Tréméoc, il surplombe la rivière de Pont-l’Abbé, un petit paradis de biodiversité. Gratuite et sur inscription, cette balade ornithologique est limitée à 20 personnes pouvant marcher. Elle dure entre une heure trente et deux heures. « Le but de ces balades est de sensibiliser le public à la préservation des espaces naturels. Ici on retrouve plusieurs habitats : un étang, des prés, un milieu boisé et une roselière », explique la guide.

Découvrir la biodiversité ordinaire et extraordinaire

Un chant très spécifique se fait entendre. Entre les feuilles d’un arbre, un rouge-gorge se repose.

Plus loin, Mélanie repère un pinson des arbres, probablement un mâle, reconnaissable à sa robe rose/orangée. « Souvent, les mâles sont plus colorés que les femelles », précise-t-elle.

Le chemin autour de l’étang mène à une roselière. Mélanie indique un point noir dans le ciel. «  C’est une alouette des champs. On voit qu’elle monte en paliers. Dans quelques minutes, elle va s’arrêter avant de piquer vers le sol.  » En effet, l’instant d’après, l'oiseau se laisse tomber, avant de se redresser au ras de l’herbe. «  C’est sa manière de surveiller son territoire, c’est assez impressionnant. »

La plupart des espèces présentes autour de l’étang sont sédentaires : comme la cisticole des joncs, reconnaissable à son vol onduleux, mais aussi les mésanges ou les verdiers. En été, d’autres espèces migratrices les rejoignent : échassiers, bécasseaux. « Cette balade permet de découvrir la biodiversité ordinaire qui peuple nos campagnes et nos jardins. Mais aussi une plus extraordinaire, avec des espèces menacées et protégées comme le phragmite aquatique. »