À l'affiche

chemins du patrimoine en Finistère

Les grandes expositions

Fidèle à sa vocation de présenter la diversité culturelle sous toutes ses formes, Chemins du patrimoine en Finistère propose de découvrir (dès que les lieux culturels seront autorisés à ouvrir) ses trois expositions du printemps. Un voyage entre les grandes découvertes du XVe siècle, les récits d’amour en Orient et en Occident et les œuvres picturales et filmographiques de deux artistes-complices de longue date.

En terre inconnue  ? Le monde au XVe siècle Termine dans 3 mois !

Au moment de la Renaissance, le monde s'est élargi. C'est l'époque où les Européens entreprennent de grands voyages vers un « nouveau » monde.

Pourtant, au-delà des frontières de l'Europe, d'autres peuples vivent et prospèrent : les Ming de l'empire chinois, les Incas des Andes, les royaumes d'Afrique, le monde ottoman. Constitué de continents apparemment isolés les uns des autres, ce monde est pourtant déjà fait de nombreuses relations interconnectées. Le château de Kerjean nous invite à un formidable voyage aux quatre coins du monde dans cette période d'avant les « grandes découvertes » au travers de représentations cartographiques, d'objets et livres anciens, de films d'animation et d'œuvres contemporaines…

Château de Kerjean - Jusqu’au 31 octobre 2021

Regard d'artiste – Lumière des origines, François Royer et Charles Belle Termine dans 2 mois, 1 semaine !

Charles Belle et François Royet sont deux artistes et deux complices de longue date.

Le premier est un peintre reconnu pour ses œuvres souvent monumentales de la nature, le second est cinéaste et réalisateur. Après être déjà venus lors de la première édition de Regard d'artiste, ils reviennent à Trévarez pour tenter de percer le mystère de la création artistique dans un parcours à la fois sensible, intime et immersif déployé aux écuries et au château. L'exposition fera la part belle aux peintures, photographies et films des deux artistes.

Domaine de Trévarez - Jusqu’au 3 octobre 2021

Amour. Récits d’Orient et d’Occident Termine dans 4 mois, 1 semaine !

Et si toutes les histoires d’amour racontaient une histoire de l’amour  ?

En faire un récit, telle est l’idée de l’abbaye de Daoulas pour 2021 : montrer comment, entre monde chrétien et monde musulman, nos manières d’aimer se sont façonnées, influencées et parfois contredites au point de composer la trame d’un récit commun à la fois passionné et inattendu. Au fil d’un parcours riche en œuvres et en surprises, le visiteur est convié à découvrir comment l’évolution des usages de l’amour participe notamment à celle de la condition féminine.

Abbaye de Daoulas - Du 4 juin au 5 décembre 2021

chemins du patrimoine en Finistère

Les rendez-vous festifs

Des retrouvailles festives et réjouissantes sont au programme dans les sites remarquables de Chemins du patrimoine en Finistère avec notamment le Festival Arrée Voce qui invite à découvrir les traditions chantées du monde dans des lieux exceptionnels. D’autres rendez-vous estivaux autour des jardins et du patrimoine sont attendus.

14e Festival Arrée Voce – La diversité des voix du monde

Ce festival invite à découvrir les traditions chantées du monde entier dans un lieu unique et s’étend depuis 2019, à trois autres sites du territoire : l'écomusée des monts d'Arrée, le domaine de Menez-Meur et la maison Penanault. La programmation 2021, riche et variée, promet un voyage entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient ainsi que de nombreuses découvertes inédites  ! Quatre belles journées dans une ambiance conviviale pour profiter de concerts dans des lieux exceptionnels, de repas chantés avec les artistes, d’un spectacle pour les familles, d’animations pour les enfants et d’ateliers de découverte.

Abbaye du Relec - Du 22 au 25 juillet 2021

Les autres rendez-vous d’été Termine dans 1 semaine, 5 jours !

  • Rendez-vous aux jardins5 & 6 juin - Un rendez-vous incontournable au printemps qui mettra à l’honneur « La transmission des savoirs » à l’abbaye de Daoulas, l’abbaye du Relec, le château de Kerjean et le domaine de Trévarez
  • Voix en chœur - 13 au 20 juin - Concerts et rencontres de chorales à l’abbaye du Relec
  • Journées de l’archéologie - 19 & 20 juin - Deux journées consacrées aux récentes découvertes du château de Kerjean dans le cadre des Journées européennes de l’archéologie
  • Les saisons botaniques de Trévarez, les Hydrangeas une collection majeure - du 4 au 25 juillet - Causerie, visites, ateliers, balade aquarelle, un programme estival autour de la troisième collection du parc de Trévarez
  • Concerts de musiques bretonnes - 22 juillet - Amateur de musiques bretonnes, c’est l’occasion de profiter du cadre exceptionnel du château de Kerjean au rythme des musiques traditionnelles bretonnes  !
  • Fest Jazz à Trévarez - 24 & 25 juillet - Des concerts, un cadre idyllique et une ambiance festive, le festival de jazz au bord de l'Aulne est de retour et s'invite à nouveau à Trévarez pour deux jours  !
  • Festival Le chant de la rive - 30 juillet - Une soirée de concerts de musique classique dans les différents espaces du château de Kerjean
  • Concours départemental du cheval breton et attelages - 7 & 8 août - Le parc du château de Kerjean accueille pendant deux jours concours d'attelage et animations autour du cheval breton – patrimoine vivant du territoire. Un événement organisé par la Société hippique du Léon

Programme susceptible de modifications suivant l'évolution de la situation sanitaire.

Veuillez consulter notre site web avant votre visite : www.cdp29.fr

Activités pédagogiques

Ty pouce : projet inclusif autour du bien-manger

Le projet Ty pouce à Quimperlé est en train de voir le jour. Un lieu de mixité et d’inclusion autour d’un café-restaurant et d’une micro-ferme, soutenu par le Département.

Le projet Ty Pouce est né d'un constat : il reste encore beaucoup de choses à faire dans l'inclusion des personnes handicapées. « Il y a encore trop de clivages et pas assez de démarches inclusives dans les loisirs, à l’école ou au travail. Nous avons eu envie d’innover avec un projet inclusif sous toutes ses formes  », racontent Sandra Blauhellig et Clarisse Monnier qui travaillent dans le secteur du handicap.

Le projet Ty Pouce émerge donc à Quimperlé. Le café-restaurant et un programme d’activités pédagogiques inclusives ont démarré le 27 avril dernier avec une équipe de cinq personnes. L’objectif est d’accueillir handicapés et valides, pour créer de la mixité.

Implanté près des Gorrêts, en cœur de ville, l’espace regroupe une salle de restaurant de 120 m2, une terrasse de 150 m2, 300 m2 de jardin et deux terrains pour le maraîchage destiné au restaurant, de 700 et 1 200 m2. Ty Pouce réunit 35 bénévoles et l’association compte une centaine d’adhérents.

« Les enfants ne voient pas la différence »

Des activités pédagogiques pour les enfants sont prévues, autour de la cuisine, de la biodiversité, mais aussi des animaux, avec une micro-ferme pédagogique.

«  Nous allons travailler autour du bien manger, des enjeux écologiques et de la production des aliments. Mais aussi sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge au vivre ensemble, aux différences et comment cela peut être un enrichissement  », explique Clarisse Monier, salariée de Ty Pouce.

Au sein de l’association Loisirs pluriels, qui anime un centre de loisirs pour enfants valides et handicapés, Clarisse et Sandra ont acquis une bonne connaissance des vertus de l’inclusion et savent qu’elle se joue dès l’enfance. «  Les enfants sont plus à même d’accepter la différence. J’irais même plus loin, ils ne voient pas la différence. Ce qui permet d’avancer et de faire de beaux projets », conclut Sandra Blauhellig, représentante légale de Ty Pouce.

Centre national des phares

Les travaux ont débuté au premier éperon

Sur le premier éperon du port de commerce de Brest, les travaux vont bon train pour accueillir, fin 2022, le Centre national des phares.

Le quai Georges-Lombard, autrement dit le premier éperon du port de commerce de Brest, est en pleine mutation. Fin 2022, il accueillera le Centre national des phares dans les bâtiments de l'ancienne criée. « Le futur équipement garde les murs de la criée historique, rehaussée d'un volume en verre tourné vers la rade et d'un volume noir », précise Vincent Gragnic de la mission de préfiguration du Centre national des phares.

Entre expositions temporaires et expositions permanentes, le public pourra alors découvrir grâce à une scénographie interactive, multimédia et ludique, la sécurité maritime, ses enjeux, les métiers qui s'y rapportent.

Le gros œuvre vient de débuter

Les travaux ont débuté début 2020 avec l'assainissement des lieux et la déconstruction du bâtiment de façade, laissant la place à un vaste espace prêt à accueillir une esplanade et l'entrée du musée. En ce printemps 2021, après quelques mois d'arrêt le temps de choisir les entreprises, le chantier a redémarré et la grue qui vient d'être installée est là pour le rappeler. Objectif : déconstruire le toit et les planchers, étayer les murs, puis créer les nouveaux niveaux.

Le chantier a été aussi prévu pour limiter les nuisances sonores et l'impact sur les riverains. Il n’affecte pas l'activité de la gare maritime située derrière le bâtiment qui continue à accueillir les passagers pour Ouessant ou Molène.

Des expos pour habiller le chantier

Qui dit chantier, dit palissades et tant qu'à en avoir, autant qu'elles soient esthétiques et informatives. Elles présentent donc le projet dans sa globalité (création du centre d'interprétation à Brest, rénovation du Créac'h à Ouessant, création d'un espace de conservation des collections), des visuels illustrant la future exposition permanente du site de Brest et l'exposition "Tête d'éperon" qui racontent 150 ans d'histoire du port de Brest.

Une démarche participative : le nom et le logo

Afin de donner un nom au nouvel espace d'interprétation sur le port, le Conseil départemental a choisi d'engager une démarche participative.

Professionnels du tourisme, de la culture, usagers du port… mais aussi des élèves du collège Victor-Daubié à Plouzané et du collège de l'Iroise à Brest ont participé à des ateliers de créativité. Plusieurs noms ont émergé de ces brainstormings créatifs et l'un d'entre eux a eu les faveurs des élu.e.s du Conseil départemental : Le Signal.

Nouvelle étape, vous avez jusqu'au 28 mai dans le cadre d'une consultation en ligne pour choisir le logo du Centre national des phares.

+ D’INFOS SUR

www.finistere.fr

Rendez-vous

sur www.Finistere.fr pour participer à la consultation en ligne sur le logotype du centre d’interprétation à Brest.

Le Quartz

Maïté Rivière veut libérer les énergies

Après dix ans à la tête du Quartz, Matthieu Banvillet vient de laisser sa place à Maïté Rivière. La nouvelle directrice veut libérer les énergies et créer une communauté pour inventer le théâtre de demain.

En cette année 2021, alors que le monde de la culture est durement touché, le Quartz écrit un nouveau chapitre de son histoire. Début avril, d'importants travaux de rénovation ont débuté pour offrir dans deux ans aux Brestois un lieu totalement repensé, ouvert sur la ville.

C'est dans ce contexte couplé à une occupation du théâtre par des artistes qui refusent de mourir, que Maïté Rivière a pris ses fonctions de directrice de la scène nationale, succédant ainsi à Matthieu Banvillet.

« J'ai beaucoup d'admiration pour l'énergie des artistes et leur envie d'écrire le spectacle vivant de demain », avoue-t-elle.

Cette énergie, la jeune femme qui dirigeait précédemment le Pôle culturel d'Alfortville n'en manque pas non plus. C'est même le cœur de l'équation qu'elle propose de développer à Brest : « Libérer les énergies + faire communauté = inventer le théâtre de demain. »

« Pour être abordables, les théâtres doivent s'ouvrir sur la ville, les habitants, les associations. C'est en ce sens que nous allons travailler en allant à la rencontre de nouveaux publics sans pour autant oublier les abonnés fidèles », souligne la jeune femme. Dans une période de travaux où le hors-les-murs sera la règle, le Quartz donnera rendez-vous dans des lieux inattendus (les jardins, au pied des immeubles, sur la plage)... et surtout créera des synergies avec des acteurs locaux.

Autre axe fort de la nouvelle directrice, donner plus de place aux femmes : «  Les artistes femmes restent sous représentées, elles ont moins de budget. Mon objectif est de permettre au Quartz d'être la première scène nationale à proposer une saison paritaire. C'est un bel enjeu ! »

Théâtre de Cornouaille

concert inédit du Bagad Kemper avec Arthur Lavandier

Depuis novembre 2020, le théâtre de Cornouaille a fermé ses portes au public. Pourtant, malgré le contexte sanitaire, des projets artistiques continuent à se préparer.

C’est le cas du concert Trois Prophéties qui devrait être présenté le 12 juin prochain. Une vingtaine de musiciens du Bagad Kemper répètent depuis décembre dans le théâtre de Cornouaille pour un concert inédit, imaginé comme une symphonie en trois mouvements par le compositeur Arthur Lavandier. La nouvelle saison du théâtre sera quant à elle dévoilée quelques jours plus tard, le 22 juin.

Musée départemental breton

Expo Mucha : des animations pour les plus jeunes Termine dans 1 mois, 3 semaines !

L’exposition « Alphonse Mucha, la beauté Art Nouveau » initialement prévue pour l’été 2020, est programmée du 18 juin au 19 septembre 2021 au Musée départemental breton de Quimper.

Si l’exposition rassemble les œuvres les plus renommées de l’artiste, connu pour ses affiches publicitaires et ses panneaux décoratifs, elle dévoile également une série de dessins inédits qui témoignent de sa découverte de la Bretagne. Accessible à tous, l’exposition et la programmation estivale autour de l’œuvre de Mucha fait la part belle aux animations destinées au jeune public.

Un espace ludique, dans chaque salle d’exposition, et un espace ludique spécialement dédié à la période Belle époque permettra aux visiteurs en herbe d’apprécier l’artiste et son œuvre autrement. Jeux, manipulations, coloriages, découpages seront proposés aux enfants en libre accès, à partir de 3 ans. Des livrets-jeux, par tranche d’âge, sont également proposés au jeune public (3-6 ans, 7-12 ans et adolescents).

Balades contées, Instantanés et visites décalées

Pendant l’été, des visites originales seront proposées sous forme de balades contée, sur les thèmes de « La Belle époque de Lenaïck », le mercredi matin, ou la vie traditionnelle bretonne, le vendredi matin, pour les 3-6 ans. Les plus grands pourront participer à des ateliers artistiques, autour des affiches (7-11 ans) ou du graphisme art nouveau (12-15 ans).

Enfin, pour tous les publics, le Musée départemental lance cet été les Instantanés. Un guide conférencier sera à disposition du public dans le musée pour proposer des visites flash, en fonction des demandes. Un récital de piano par le pianiste Shiho Narushima sera programmé le 20 juin, ouvert à tous les âges. Enfin, le musée propose deux nocturnes jusqu’à 22 h, animés par les visites décalées de l’association Impro G.

Pour préparer sa visite ou la poursuivre, les livrets-jeux, des jeux, des podcasts et des vidéos seront également accessibles en ligne sur : http://musee-breton.finistere.fr/fr/expositions.

Événement

LE 108e Tour de france commence en Finistère

Pour cette nouvelle édition, un tracé 100 % finistérien de plus de 197,8 kilomètres emmènera le 26 juin les coureurs de Brest à Landerneau, en passant par le pont de Térénez, le Menez Hom, Locronan, Quimper et les monts d’Arrée.

De nombreux évènements autour du cyclisme sportif et du vélo au quotidien se préparent d’ici le grand départ dans tout le département et dans les villes étapes, afin que les Finistériennes et Finistériens puissent partager cette grande fête du vélo (circuits cyclistes à thème, collecte d’archives et de clichés anciens, concours de pâtisserie Paris-Brest). Le jour de l’étape, tout au long du parcours, les sites remarquables du Finistère seront mis en valeur (mandala géant sur la plage de Pentrez, fresque champêtre à Pleyben…

La marque Tout commence en Finistère sera également présente à Brest avant le départ, pour accueillir le public dans le Fan Park du Tour. Passez nous voir  !

Appel à la collecte d’archives

Les Archives départementales du Finistère organisent une course contre la montre !

Entre 2021 et 2024 - du départ du Tour de France à Brest (26 juin 2021) jusqu’aux Jeux olympiques -, un cycle de collecte d’archives privées du sport va se mettre en place.

La première thématique de collecte est celle du vélo, à l’occasion du grand départ du Tour de France en Finistère. Viendront par la suite les sports de balle, d’eau, de raquettes et tous les autres.

Particuliers ou associations, commerces… si vous avez des documents, des dossiers, des photographies, des affiches, des brochures, vous êtes invités à contacter les Archives départementales pour enrichir le patrimoine, alimenter l'histoire locale et mettre en lumière le vélo dans toutes ses pratiques, toutes ses dimensions : sport, loisirs, route, mobilité, courses, équipement, vélodrome…

Informez-vous sur les différentes possibilités de contribuer à la collecte d’archives privées, en contactant les Archives départementales.

cyclisme féminin

Donnons des elles au Tour !

« Donnons des elles au vélo J-1 » est un projet associatif, militant, humain, sportif de promotion du cyclisme féminin, qui existe depuis 2015.

En 2021, pour la 7e année, douze équipes de cyclistes féminines amateur réaliseront l’intégralité du parcours du Tour, en trois semaines, la veille du peloton masculin. Encouragez les le 25 juin dans le Finistère !

Les objectifs de cet événement sont de maintenir une dynamique positive et un engouement autour de l’organisation d’une course féminine, de proposer une grande fête populaire du cyclisme pratiqué par les femmes en invitant les cyclistes des régions traversées à les rejoindre, tout en poursuivant la médiatisation du cyclisme au féminin.

cyclotourisme

ça roule !

Le Finistère compte près de 900 kilomètres d’itinéraires cyclables départementaux sécurisés, avec une signalétique adaptée. Et si vous partiez cet été en deux roues à la découverte du territoire ?

Deux véloroutes européennes traversent le Finistère : la Vélodysée, dont la partie française part de Roscoff pour atteindre Hendaye, et la Vélomaritime, qui part de Roscoff pour arriver jusqu’à Dunkerque. Il y a également la Littorale, véloroute bretonne qui traverse aussi le Finistère.

Deux autres véloroutes viennent compléter ce beau panel d’itinéraires. La V6 est partiellement valorisée, avec la partie du canal de Nantes à Brest, aménagée en voie verte jusqu’à Port-de-Carhaix. La V7, quant à elle, est intégralement aménagée principalement en voies vertes. De Roscoff à Concarneau, 147 km sont praticables en toute sécurité.

Un service d’embarquement des vélos dans les cars

De nombreux itinéraires départementaux, accessibles aux familles, sont également à découvrir. Entre Quimper et Pont-l’Abbé, sur les véloroutes des Abers ou de Lesneven - Landerneau, les aficionados de la petite reine pourront emprunter voies vertes ou voies partagées, principalement aménagées sur d'anciennes voies ferrées.

À noter : cet été, les personnes non motorisées qui souhaitent effectuer des itinéraires à vélo pourront réaliser des boucles grâce aux services d’embarquement de vélos dans les cars du réseau BreizhGo. Certains itinéraires de bus feront la jonction avec des voies vertes, comme entre Quimper et la pointe du Raz, Morlaix et Roscoff ou encore Carhaix et Châteaulin.