Europe projets

ENVIRONNEMENT

Lutter contre la pollution par le plastique

Preventing Plastic Pollution est un projet anglo-français financé par l'Europe. Il vise à prévenir la pollution de la Manche et de ses bassins versants par les matières plastiques.

Savez-vous que plus de 400 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année à travers le monde, dont plus d’un tiers sont des plastiques à usage unique  ? Savez-vous aussi que sur les 29 millions de tonnes de déchets en plastique collectés tous les ans en Europe, seulement un tiers est recyclé  ? Face à ce fléau qu'est la pollution par le plastique, le projet Preventing Plastic Pollution (PPP), piloté par la Queen Mary University of London et rassemblant dix-huit partenaires français et anglais dont neuf finistériens*, a été lancé en octobre 2019 au niveau de la Manche et de ses bassins-versants**, pour une durée de trois ans. D'un coût de 14 millions d'euros, il est financé à 69 % par l'Europe.

Comprendre et réduire la pollution plastique de la source à la mer 

« L'objectif est de comprendre la pollution plastique de la source à la mer, de la réduire et surtout de faire évoluer les mentalités de chacun  », explique Gaël Durand, directrice déléguée à la recherche et au développement à LABOCEA, structure coordinatrice du projet côté français. « Chaque partenaire porte plusieurs actions. Cela va de la gestion des données à des actions opérationnelles pour dépolluer, en passant par l'éducation et la sensibilisation des publics, sans oublier la communication  », précise Marie-Amélie Neollier, chargée de mission prévention et lutte contre les déchets plastique au sein du Parc naturel marin d'Iroise. «  Chaque action fait l'objet d'une évaluation approfondie. Tous les six mois nous faisons un bilan, et à l'issue du projet nous éditerons des guides pour pouvoir transmettre nos expériences  », conclut Gaël Durand.

* LABOCEA, EPAB de la baie de Douarnenez, Parc naturel marin d'Iroise, Brest Métropole, CNRS, IFREMER, Syndicat de bassin de l'Elorn, ACTIMAR, Océanopolis pour le Finistère, le Conseil départemental du Finistère et le Conseil départemental de la Manche composent les partenaires français.

** Côté français, trois bassins-versants sont concernés, la baie de Douarnenez, la rade de Brest et la baie des Veys dans le Cotentin