Pays de Brest

Recyclerie Un peu d’R

LA SECONDE VIE DES objets

La recyclerie Un peu d'R est sur tous les fronts pour donner une seconde vie aux objets et matériaux.

Donner une seconde vie aux objets, promouvoir le réemploi et, quand ce n'est pas possible, orienter les donateurs vers les filières de recyclage, tel est l'objectif de la recyclerie Un peu d'R à Brest. Dans leur local de 2 300 m², les 80 bénévoles, 7 permanents, auxquels s'ajoutent un jeune en service civique ainsi que des bénéficiaires des minima sociaux inscrits en atelier d'insertion, récupèrent chaque année près de 300 tonnes de matériel auprès des particuliers et des entreprises.

Une fois collectés, ces objets prennent différents circuits. Certains sont vendus dans l'espace de vente, d'autres servent à équiper des logements sociaux et donc à aider des familles en difficulté, environ 300 par an.

La collecte nécessite trois fourgons. Malheureusement, il y a quelques mois, l'un d'entre eux a brûlé : «  Un matin, quand je suis arrivé au travail, le véhicule que j'utilisais habituellement n'était plus qu'un tas de cendres », déplore Alexandre Jouseau, chauffeur livreur à caractère social. Difficile dès lors de poursuivre dans de bonnes conditions.

« Face à cette situation et pour continuer à mener à bien nos missions, le Département nous a proposé d'acheter pour une somme très modique l'un de leur fourgon déclassé », raconte Emmanuel Gazin, le directeur de l'association.

Grâce à cette offre, les activités ont pu reprendre à plein régime, notamment pour assurer la présence de la recyclerie dans les déchèteries de Brest Métropole, du Pays d'Iroise et du Pays des Abers. Les fourgons sont là pour récupérer les objets encore utilisables et les chauffeurs pour dispenser des conseils.

«  Il est aussi possible de les déposer directement à la recyclerie à certains moments prévus à cet effet et consultables sur le site internet », précise le directeur.

Route en chantier

RD 770, les travaux de sécurisation se poursuivent

Pour sécuriser l'axe Ploudaniel Saint-Eloi, théâtre de nombreux accidents, le Département a entrepris un important chantier de réaménagement.

Les premiers travaux d'ampleur viennent de démarrer et prévoient la réalisation de deux giratoires aux lieux-dits Auberge neuve et Kerfelgar pour limiter la vitesse des 13 500 véhicules qui passent chaque jour sur cette voie.

Pendant cette période de travaux, les contraintes seront limitées, le flux de circulation n'étant pas dévié, ce qui ne sera pas le cas pour la deuxième partie des travaux en 2021 et 2022. Un chantier de requalification à l'ouest de la route départementale a donc été opéré pour accueillir la future déviation.