jeunes

emploi

finisterejob.fr booste l'emploi des jeunes

Favoriser l'emploi des jeunes et leur permettre de se rapprocher des entreprises, tel est l'objectif de la plateforme finisterejob.fr mise en ligne en juin dernier.

La plateforme finisterejob.fr dédiée à l'emploi des jeunes Finistérien·ne·s de 15 à 30 ans aurait dû être mise en service courant mars, mais le confinement en a décidé autrement. C'est finalement le 19 juin que le site a enfin pu être mis en ligne.

La création de cette plateforme constitue un véritable enjeu pour le Conseil départemental qui souhaite favoriser l'accès à l'autonomie et plus globalement la réussite de tous les jeunes Finistérien·ne·s en leur permettant d'accéder par eux-mêmes à des offres d'emplois, d'alternance, de stages ou de formations, et en favorisant les échanges avec le monde économique.

Des premiers retours satisfaisants

En quelques mois, la plateforme a déjà trouvé un rythme de croisière* avec des premiers retours plus que satisfaisants, tant du côté des jeunes que des entreprises.

Faniry Abanolo, 24 ans, actuellement en intérim et qui s'apprête à débuter une formation de développeur web, fait partie des premiers à avoir testé la plateforme. «  Je trouve le site limpide et très pratique. Au-delà des offres d'emplois ou de formations, je trouve extrêmement intéressant d'avoir accès à des infos sur des sujets tels que le logement ou la mobilité. Cela va me servir pour ma formation prochaine car je vais devoir me loger », apprécie-t-il.

La satisfaction est aussi du côté de Christophe Pouliquen, directeur des ressources humaines de l'association médico-sociale Kan ar Mor qui a créé un profil employeur et posté dix offres d'emplois pendant l'été : « Cette plateforme répond vraiment à nos besoins, d'abord parce que l'offre y est rapidement validée, mais aussi parce qu'on peut accéder à des candidatures ciblées grâce à la CVthèque. J'encourage vraiment les employeurs du département à l'utiliser. »

Évolution constante

Après ces premiers mois de fonctionnement, la plateforme va continuer à monter en puissance.

« Nous avons commencé à mettre en place des partenariats avec des entreprises ou des institutions pour développer des offres d'emplois exclusives ou d'alternances et abonder les offres de formation », souligne Mickaëlle Jaouen, chargée de mission Insertion des jeunes et Économie sociale et solidaire au sein du Conseil départemental.

Dans les mois à venir, un espace forum viendra compléter la plateforme pour permettre aux jeunes d'échanger directement avec les acteurs de la vie économique.

*Au 16 septembre, on comptait 17 242 offres, 987 comptes candidats, 498 CV déposés dans la Cvthèque, 115 comptes recruteurs, 567 recherches dans la Cvthèque, 1 148 mises en relation, 49 candidats reçus par un employeur.

Penn ar badges

donner aux jeunes le pouvoir d'agir

Expérimentés depuis un an par le Département et le CRIJ, les « Penn ar badges » valorisent l'engagement et les savoir-faire et savoir-être des jeunes.

Comment valoriser ses apprentissages informels acquis en dehors du système scolaire, comment agir sur son employabilité et son estime de soi  ? Ce sont les questions que se sont posées les jeunes investis dans l'action « Paroles de jeunes ». À leur demande, fin 2019, le Département a mis en place de façon expérimentale les ''Penn ar Badges'', un système de reconnaissance de leur engagement qui s'est traduit pour eux par des badges de rôles. Parallèlement avec le CRIJ, via la plateforme ''Projets jeunes en Finistère'', dix-huit badges numériques contenant des métadonnées avec des preuves validées ont été créés pour reconnaître les savoir-être de porteurs de projets, âgés de 13 à 30 ans.

«  À travers les Penn ar Badges, le Département a l'ambition d'innover avec de nouvelles formes de reconnaissances accessibles à toutes et tous et véritables enjeux d'égalité  », souligne Véronique Figaro Frouté de la Mission jeunesse du Département. Après cette première année, marquée par le confinement, l'expérience continue. L'objectif est d'ouvrir d'autres badges qui ne sont pas forcément liés à la réalisation de projets ou aux savoir-être et d'y associer plus largement les jeunes, les acteurs de la jeunesse et les entreprises afin de créer un référentiel commun de reconnaissance au niveau départemental. Plus l'action sera portée, plus les badges auront de la valeur.

*CRIJ : Centre régional Information Jeunesse Bretagne

AJE 29

Une passerelle vers l'entreprise

Dès la troisième, les collégiens sont amenés à réfléchir à leur orientation. La question se précise encore lorsqu'ils arrivent au lycée. Mais quel métier choisir, vers quelles études se diriger ? Difficile pour les jeunes de se projeter, souvent par manque d'information sur les métiers eux-mêmes et sur la réalité du monde économique.

Depuis 1992, l'Association Jeunesse Entreprise du Finistère (AJE29) s'est donnée pour mission de les aider et les accompagner dans leur parcours d'orientation et d'accès au monde du travail, grâce à un partenariat école/acteurs économiques. L'association compte une trentaine de bénévoles* et s'appuie aussi sur ses partenariats avec des réseaux économiques pour intervenir dans les classes de troisième, lycées, BTS et IUT, à la demande des établissements. Objectif, permettre aux jeunes d'élargir leur horizon. Les actions proposées sont diverses. Cela va de la rencontre avec des entrepreneurs aux témoignages de professionnels, en passant par des ateliers de rédaction de CV et de lettre de motivation, de préparation à des entretiens… L'association s'adresse également aux élèves décrocheurs dans le cadre d'une prépa apprentissage qu'elle a mise en place au Campus des métiers de Quimper.

2020-2021

Une nouvelle année dans les collèges

Après un troisième trimestre marqué par un long confinement, les 43 197 collégiens finistériens ont retrouvé en septembre le chemin de leurs établissements pour une rentrée sous haute surveillance entre gestes barrières et port du masque. Pour aider les familles à supporter le coût engendré par ces masques, le Département a investi 150 000 euros pour que chaque élève de tous les collèges publics, privés et Diwan*, puisse en recevoir deux en tissu.

*Le Finistère compte 61 collèges publics, 46 collèges privés et 2 collèges Diwan.

Les principaux chantiers dans les collèges publics en 2020/2021

En janvier 2019, le Département a adopté son schéma des collèges publics pour la période 2019-2026 et engagé 124 M€ de travaux avec quatre ambitions affichées : proposer des lieux de vie pensés pour le quotidien des collégiens, développer les collèges numériques pour s'adapter aux enjeux éducatifs, proposer une restauration de qualité ancrée dans le territoire et positionner le collège comme élément structurant du bassin de vie éducatif, sportif et économique.

  • Collège public Simone-Veil à Saint-Renan : 17,5 M€

Construction d'un collège public à Saint-Renan pour remplacer le collège Kerzouar. Ouverture espérée à la rentrée 2021.

  • Collège Louis-et-Marie-Fichez à Plouescat : 5,3 M€

Extension et restructuration partielle. Début des travaux en 2019 pour une livraison prévue en 2022.

  • Collège Jacques-Prévert à Saint-Pol de Léon : 1,3 M€

Restructuration de la SEGPA. Livraison en novembre 2020.

  • Collège de Mescoat à Landerneau : 2,5 M€

Rénovations partielles (pôle techno, sciences, vie scolaire et enseignants). Début des travaux en 2019 pour une livraison au printemps 2021

  • Collège Édouard-Quéau à Ploudalmézeau : 6,8 M€

Extension et restructuration partielle ainsi qu'une extension de la laverie et de la chaufferie. Début des travaux en 2020 pour une livraison en 2022.

  • Collège Les-Quatre-Moulins à Brest : 0,69 M€

Réfection de la toiture de l'internat et sécurisation escalier extérieur. Début des travaux pour une livraison en 2021.

  • Collège de la Fontaine-Margot à Brest : 1,9 M€

Restructuration des ateliers de la SEGPA. Début des travaux en 2021 pour une livraison en 2022.

  • Collège Jean-Jaurès à Bannalec : 7 M€

Extension et restructuration partielle. Début des travaux en 2020 pour une livraison en 2023.

  • Collège Kerallan à Plouzané : 4,1 M€

Extension, restructuration. Démarrage des études fin 2020 pour des travaux en 2022 et 2023.

  • Second collège public à Landerneau : 14,5 M€

Ce second collège accueillera 480 élèves. Démarrage de la phase d'étude en 2020 pour une ouverture prévue à la rentrée 2024.

Collège et environnement

des brebis et des poules au collège de Plozévet

Brebis et poules sont désormais pensionnaires du collège de Plozévet, un moyen parmi d'autres de sensibiliser les élèves à la biodiversité et au développement durable.

Jusqu'à maintenant, Gilles Romanet était principal du collège Henri-Le-Moal de Plozévet. En juin, il est aussi devenu éleveur, un statut indispensable pour posséder des chèvres ou des moutons.

«  Le collège possède de nombreux espaces verts qu'il faut entretenir et nous avons décidé de confier la tâche à deux brebis de race landes de Bretagne et à leurs deux agneaux. Deux poules les ont rejoints en octobre pour parachever l’espace "animaux de la ferme" de notre projet E3D *. »

Pour accueillir le cheptel, le collège a dû engager un suivi sanitaire avec une clinique vétérinaire locale. C’est l'agent de maintenance du collège, avec le concours de la mairie de Plozévet et le soutien financier du Département, qui a réalisé trois enclos et fabriqué le poulailler à partir de matériaux de récupération.

« Deux des enclos donnent sur l'extérieur de l'établissement, ce qui permet de créer du lien avec les habitants », se réjouit Gilles Romanet. Et pendant les vacances  ? « Nous avons passé une convention avec un employé de l’établissement qui s’est gentiment proposé et qui dispose d’un espace lui permettant d'accueillir les animaux dans les meilleures conditions. »

Cette action vient compléter toutes celles que l'établissement a déjà mises ou va mettre en place pour sensibiliser les élèves à la biodiversité et au développement durable (petit potager, pratique du compost, observatoire des oiseaux avec des nichoirs équipés de caméras, écodélégués…). « C’est un projet global, apaisant, porté par la communauté éducative et qui accompagne nos élèves durant toute leur présence au collège. » 

*Établissement engagé dans une démarche de développement durable.

quiz

La transition énergétique

Trouvez la ou les bonne(s) réponse(s) parmi les propositions.

Réalisé par les élèves de 3e A du collège Henri-Le-Moal à Plozévet.