Actus

Crise sanitaire

Message de Nathalie Sarrabezolles

Mesdames, Messieurs,

Notre pays fait face à une crise sanitaire sans précédent. Le Président de la République a annoncé le 16 mars des mesures fortes, afin d’endiguer cette épidémie.

Le Conseil départemental du Finistère reste mobilisé dans cette période de confinement afin de garantir ses missions d’intérêt général, notamment en matière de solidarités. Nos actions d’accompagnement des Finistériennes et Finistériens les plus vulnérables restent assurées, et les agent·e·s mobilisés pour répondre aux besoins essentiels des personnes âgées, personnes en situation de handicap, enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance, proches aidants, familles vulnérables.

Les informatives relatives à l’organisation du service public seront régulièrement mises à jour depuis le site www.finistere.fr. N'hésitez pas à le consulter régulièrement.

Je souhaite réaffirmer l’engagement de l’ensemble des élu·e·s et agent·e·s du Conseil départemental aux cotés des Finistériennes et Finistériens. C’est par une mobilisation complète et efficace de la collectivité que nous entendons contribuer à surmonter collectivement cette épreuve.

Nathalie Sarrabezolles

Présidente du Conseil départemental du Finistère

UNE NOUVELLE CHARTE GRAPHIQUE

FIER D’ÊTRE SOLIDAIRE !

Le Conseil départemental du Finistère vient de se doter d’une signature, qui sera présente dans l’ensemble de ses documents d’information et de communication. Elle traduit l’engagement du Département dans des missions essentielles : la solidarité humaine et territoriale. Fédératrice, elle est empreinte du caractère et de la fierté d’appartenance des Finistérien.ne.s. à un territoire dynamique, et cohérente avec les valeurs qui animent chacun.e d’entre nous. La mise en place de cette signature associée au logotype de la collectivité doit permettre de mieux identifier l’ensemble des actions que mène au quotidien le Conseil départemental en direction de tous les Finistérien.ne.s.

Charte du bilinguisme du Conseil départemental

La langue bretonne, comme une évidence

Le Finistère est le département comptant le plus grand nombre de locuteurs.trices en langue bretonne. Le Conseil départemental du Finistère mobilise chaque année plus de deux millions d’euros pour sa promotion et son enseignement dans les filières bilingues du territoire. Le Département a décidé de renforcer et d’inscrire dans le temps son soutien à la langue bretonne en élaborant une charte du bilinguisme destinée à être appliquée progressivement à la communication de l’institution. Avec un double objectif : rendre davantage lisible la langue bretonne, pour les bretonnants et non bretonnants et proposer des contenus enrichis en breton pour les locuteurs.trices, notamment les plus jeunes.

Au Conseil départemental

2020, année du service public

L’année 2020, au Conseil départemental, est dédiée au service public. Celui-ci, apporté chaque jour par les 3 800 agents du Département, est une réponse concrète aux besoins des citoyen.ne.s. Une initiative qui, en plus de rappeler les valeurs de bien commun et de solidarité, va permettre de mieux faire connaître la grande diversité des missions du Conseil départemental et les quelque 100 métiers qui participent à l’amélioration du quotidien des usager.e.s : pour garantir les solidarités, sécuriser les routes, assurer le fonctionnement des collèges, protéger les espaces naturels sensibles, aider à la réalisation de projets au sein des communes… Une proximité génératrice de liens, pour mieux répondre aux attentes individuelles et collectives.

De Brest vers Charleston (USA)

The transat CIC : un homme et l’océan

Le départ de la 2e plus grande transatlantique multiclasse du monde – après la Route du Rhum – est prévu le dimanche 10 mai 2020 à Brest.  Class40, IMOCA, Multi50 et Ultimes sont invités à y participer. Connue historiquement sous l’appellation OSTAR ou « transat anglaise », The Transat CIC change de braquet pour fêter les soixante ans de la création de cette première course océanique en solitaire. La course propose un tout nouveau parcours avec un départ de Brest, une première française, et une arrivée à Charleston (USA), une première américaine. En tout, 3 100 milles en solitaire au printemps en Atlantique Nord, face aux courants et aux vents dominants. L’engouement est déjà fort puisque ce sera l’une des dernières possibilités pour les participants au Vendée Globe de se retrouver seul face aux éléments avec leur bateau.

Port de tous les records – Tour du Monde en solitaire et en équipage – Brest voulait également devenir le port de référence de ce monument incontournable de la voile océanique. Le village de la course se mettra ainsi à l’heure américaine dix jours avant le départ de la course, le 1er mai. Le Département est partenaire de la course The Transat CIC et sera présent sur le village.