Pays de Cornouaille

Contre la fracture numérique

Distribution d’ordinateurs et ateliers

Le centre social des Abeilles, à Quimper, est depuis dix ans engagé dans la lutte contre la fracture numérique. René, l’un des 800 adhérents du centre, est à l’origine des premières actions. Retraité du service informatique de la DDE, il a continué à faire ce que faisait le service de l’équipement : donner les vieux ordinateurs à des associations. Commence alors la distribution de vieux ordinateurs (de 7 à 10 ans d'âge) reconditionnés sous le système d’exploitation libre Linux. « La première année, on en a distribué 90. En 2019, on atteint 315 ordinateurs  ! », précise René. Tous les quinze jours, une distribution d’une douzaine d’ordinateurs, donnés par des administrations, des hôpitaux, des collectivités ou des entreprises, est organisée. Depuis trois quatre ans, de nouvelles activités se sont également développées au centre social sous la forme d’ateliers « abeilles numériques », ouverts à tous : permanences Linux et numériques destinées principalement aux seniors, ou encore « Install party », conférences sur les logiciels libres et les usages du numérique. 

Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

Mieux accompagner les personnes âgées sur le numérique

De juillet à décembre 2019, les agents en charge de l’évaluation des demandes d'APA (allocation personnalisée d'autonomie), sont aujourd’hui équipés de tablettes numériques pour mieux accompagner les personnes âgées dans les démarches administratives.

Depuis juillet 2019, Marie-Pierre Moizan, chargée d’évaluation de l’APA pour le Conseil départemental, est équipée d’un nouvel outil pour effectuer ses visites à domicile auprès des personnes de plus de 60 ans ayant fait une demande d’allocation. Au démarrage de l’expérimentation, les professionnel.le.s 

craignaient une modification de leurs relations avec les personnes âgées lors de leur visite à domicile. Mais à ce jour, Marie-Pierre y voit surtout des avantages. « Avant on arrivait avec un questionnaire sur papier, pour évaluer les conditions d’accueil et de vie de la personne, définissant son niveau de perte d’autonomie, du GIR 6 au GIR 1. Aujourd’hui, cet outil contient de manière dématérialisée toutes les informations et les documents nécessaires à l’instruction des demandes lors des visites à domicile : la grille des GIR, la proposition de plan d’aide, les tarifs des services d’aide à domicile… » Et finalement, cela permet d'enrichir les échanges, avec « plus de visibilité et de transparence vis-à-vis de l'usager·e sur la proposition qui lui sera faite ultérieurement et le reste à charge », poursuit l’agent.

Depuis décembre 2019, cet outil de travail a été généralisé à l’ensemble des chargé·e·s d’évaluation APA du Département.