Pays de Morlaix

Accueil des personnes fragilisées

La Fondation de Plouescat voit grand

La Fondation de Plouescat vient d'inaugurer de nouveaux bâtiments et projette d'accueillir en 2020, une Maison d'assistantes maternelles.

« Vous déjeunez avec nous demain midi, Monsieur Feinte  ? » Olivier Feinte, le directeur de la Fondation de Plouescat, institution créée en 1893, acquiesce avec bienveillance. Ceux et celles qui l'interpellent sont des personnes handicapées vieillissantes. Depuis quelques mois, ils et elles ont intégré un nouveau bâtiment* en lieu et place de l'ancien qui datait de l'origine de la fondation. « Celle-ci dispose d'un EHPAD, de deux foyers de vie pour personnes handicapées, de deux unités Alzheimer et d'une unité spécialisée pour personnes handicapées vieillissantes. L'un des bâtiments n'était plus aux normes. Nous avons fait le choix de le remplacer par un nouveau, plus grand de 600 m² qui permet d'offrir de meilleures conditions d'accueil », précise le directeur.

Cette nouvelle aile dispose de belles chambres individuelles, de plusieurs salles à manger donnant sur des terrasses, mais aussi d'un espace Snoezelen, lieu de relaxation et de stimulation multisensorielle. À l’extérieur, le jardin a aussi été aménagé pour permettre l'accès à tous. Et en 2020, dans des locaux libérés par les travaux, la fondation accueillera une MAM**. « Les expériences d'échanges entre les tout-petits et les personnes âgées sont toujours concluantes et bénéfiques aux deux », conclut le directeur.

*Les travaux ont coûté 3,2 M€, dont 253 000 € de subventions du Département.

**MAM : Maison d'assistantes maternelles

Pays de Morlaix

La mobilité sans frein

Depuis trois ans, le Pays de Morlaix dispose d'une plate-forme de mobilité coordonnée par l'ART*. Objectif, faire en sorte que l'absence de moyen personnel de locomotion ne soit plus un frein à l'emploi.

Les travailleurs sociaux établissent d'abord un diagnostic avec les demandeurs d'emploi pour les orienter ensuite vers les services adaptés. La plateforme dispose d'un parc de voitures et de scooters à la location, fait du transport à la demande dans les situations urgentes ou du transport collectif, grâce à la présence de treize chauffeurs en parcours d’insertion. Elle propose aussi des apprentissages au Code de la route, de la conduite supervisée en lien avec les auto-écoles pour aider des personnes en situation d'échec qui souhaitent passer leur permis. Elle soutient également financièrement les demandeurs d'emploi via un microcrédit leur permettant de financer des projets liés à la mobilité.

« Mais notre premier réflexe est de privilégier le covoiturage solidaire en allant sur le site OuestGo.fr**. Nous appliquons aussi cette forme de mobilité durable par le partage à nos propres véhicules », précise Christophe Letuppe, le directeur de l'ART.

*ART : Association Recherche Travail

** Voir article "Promouvoir l'insertion par l'activité économique" du dossier