Pays de Centre Ouest Bretagne

enseignement

L'école bilingue, un atout pour Saint-Rivoal

L'école bilingue de Saint-Rivoal, maillon essentiel du village, a bénéficié d'une cure de jouvence.

C'est jour de rentrée pour les 33 élèves de l'école bilingue breton/français de Saint-Rivoal, petite commune singulière et dynamique de 189 âmes, nichée au cœur des monts d'Arrée. Ici l'école est une véritable institution intimement liée à l'histoire du village. En 1983, pour éviter sa fermeture, elle devient la première école bilingue publique.

« Le bilinguisme a vraiment permis de conserver l'école et de faire venir au fil des ans des familles avec des jeunes enfants », se réjouit Yves-Claude Guillou, le maire de la commune.

Aujourd'hui, les enfants accueillis viennent de Saint-Rivoal, Brasparts, Lopérec, Sizun, Commana, attirés par l'enseignement du breton, mais aussi certainement par la réputation d'une commune qui a mis l'écologie au centre de ses préoccupations.

« À l'école, les repas de la cantine sont préparés sur place, le plus possible en bio et local. C'est une chance et c'est attractif. En effet, les parents qui se renseignent sur l'école sont soucieux de cela », confirme Hélène Guivarc'h, la directrice.

Ils sont aussi séduits par la rénovation dont l'école a fait l'objet : création d'une classe au rez-de-chaussée et d'une extension en ossature bois pour la cantine, installation d'une chaudière à granulés bois, création d'un nouveau préau, d'une cuisine fonctionnelle, ravalement de façade…

Ces travaux d'un montant de 427 000 € ont reçu une subvention de 103 500 € du Département. Dans le cadre de son schéma en faveur de la langue bretonne 2016-2021, le Conseil départemental aide en effet les communes pour la construction et la réhabilitation des classes bilingues.

2e édition du festival de la photo animalière

La faune en vedette à Brasparts

La deuxième édition du Festival de la photographie animalière aura lieu les 2 et 3 novembre prochains, à Brasparts. Quinze photographes, ainsi que deux jeunes talents présenteront leurs œuvres et répondront aux questions du public. En soirée, le samedi, à la salle communale de Brasparts, un diaporama commenté de leur travail sera proposé. Durant ces deux jours, les animateurs de Ti menez Are, l’association ADDES de Botmeur, Volée de piafs (Centre de sauvegarde de la faune sauvage) et la station de Ligue de protection des oiseaux de l’île Grande proposeront aux petits et aux grands des randonnées contées, des balades de découvertes, des ateliers de création de mobile d’oiseau, des conférences…