Action

vivre ensemble

Un nouveau schéma départemental pour le handicap

L’évaluation du dernier schéma « Vivre ensemble » en faveur des personnes en situation de handicap (2013-2018) a permis d’identifier les enjeux du 5e schéma porté par le Conseil départemental du Finistère, avec le souhait d'une association forte des partenaires (État, Maison départementale des personnes handicapées, associations) et des usagers, pour l'élaboration des réponses. En mai et juin, des groupes de travail se sont réunis pour proposer des actions concrétes, quel que soit l'âge de la personne accompagnée.

Forte des enseignements de l’évaluation du 4e schéma « Vivre ensemble » en faveur des personnes en situation de handicap, le Conseil départemental du Finistère est entrée en 2019 dans la phase d’élaboration du 5e schéma.

Dans un premier temps, un comité de pilotage a été constitué, avec des représentants d’usagers, des gestionnaires d’établissements et services médico-sociaux (ESMS), des élus, des partenaires institutionnels (CAF, MDPH, ARS, Éducation nationale, UBO, etc.) et des acteurs de l’inclusion. Ce comité s'est réuni lors d'ateliers participatifs dynamiques organisés en mode "world café", une méthode d'animation qui favorise les échanges entre participants.

Un deuxième rendez-vous a ensuite permis de présenter plus clairement les enjeux stratégiques et les objectifs à décliner. Les échanges, sous forme de brainstorming, ont abouti à la définition de 21 objectifs et quatre enjeux (encourager le libre choix de lieu de vie, faciliter le parcours des personnes en situation de handicap, soutenir la citoyenneté des personnes en situation de handicap et apporter une réponse aux besoins spécifiques de certains publics).

Des actions concrètes réparties en 21 objectifs

Dix groupes ont été définis pour travailler sur les 21 objectifs de ce 5e schéma. Les acteurs à mobiliser, pour intégrer les groupes de travail constitués en interne, ont également pu être identifiés lors des comités de pilotage. L’appel à candidature lancé auprès de ces acteurs et partenaires a reçu plus de 200 candidatures. Depuis le mois de mai, ces groupes de travail, composés de 15 à 20 personnes, ont commencé à se réunir. De ces échanges, des propositions concrètes doivent émerger pour ce 5e schéma « Vivre ensemble » en faveur des personnes en situation de handicap qui sera présenté à la fin de l’année 2019.

Mots clés

CONTACT

  • Conseil départemental du Finistère, 
  • Direction des personnes âgées et personnes handicapées,
  • 32 bd Dupleix - CS 29029 
  • 29196 Quimper Cedex
  • Tél. 02 98 76 20 20
  • dpaph@finistere.fr
très haut débit pour tous

Les collectivités investissent

Le projet Bretagne très haut débit (BTHD) vise à raccorder l’ensemble des Bretonnes et des Bretons à la fibre optique. Réunies au sein du syndicat mixte Mégalis, les collectivités publiques déploient un réseau de fibre optique sur tout le territoire breton, en complémentarité avec l’intervention des opérateurs de télécommunications privés dans les secteurs les plus urbanisés.

Le programme initial de Mégalis comprenait trois phases de travaux, pour un déploiement achevé en 2030. Cependant, l’évolution rapide des besoins en matière de transfert de données a conduit Mégalis à prendre des mesures pour viser une couverture complète du territoire breton à l’horizon 2026. Concrètement, les phases 2 et 3 ont été réunies dans un marché unique confié à un consortium industriel. Cela permet à l’entreprise d’optimiser et d’industrialiser les méthodes de conception du réseau et de s’engager sur un calendrier de réalisation plus rapide. Le volume de travaux et la durée du marché donnent aussi l’occasion de valoriser à plein la clause d’insertion sociale(1) voulue par les collectivités. 550 000 heures d’insertion seront assurées, ce qui en fait l’un des contrats les plus importants de la région en la matière.

2026 reste un horizon lointain pour qui ne bénéficie pas d’un bon niveau de débit actuellement. Mégalis a donc proposé la réalisation de montée en débit (MED). Il s’agit d’implanter des armoires supplémentaires permettant de réduire la longueur d’utilisation de câble en cuivre. Cela permet d’atteindre de débits de l’ordre de 20 MB/s. En Finistère, 59 montées en débit sont proposées, financées par la Région, le Département et les communautés de communes. Elles seront réalisées en 2019-2020.

(1) La clause d’insertion sociale est une disposition qui réserve une part de l’emploi généré par le marché public à des personnes éloignées de l’emploi. Cela permet de rétablir le contact avec le monde du travail et très souvent une réinsertion durable.

La fibre et vous

  • Pour savoir quand votre résidence sera raccordée à la fibre optique, vous pouvez vous rendre sur le site de Mégalis : www.megalisbretagne.org
  • Pour connaître le statut de votre branchement : www.thdbretagne.bzh

550 000 h

de contrats d'insertion