Tribune

LES CONSEILLER.E.S DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « FINISTÈRE ET SOLIDAIRES »

Le Centre national des Phares : une opportunité unique pour le Finistère

Les phares constituent en France un patrimoine remarquable. Fort de ce constat, l’État, lors du « Grenelle de la Mer » en 2009, a engagé le projet du Centre national des Phares dont la mission principale est de conserver et valoriser l’histoire ainsi que le patrimoine de la sécurité de la navigation maritime.

Partie intégrante de l’identité maritime du Finistère qui accueille la plus forte densité d’établissements de signalisation maritime française, ce projet partenarial et collectif est une opportunité pour le Musée des Phares et Balises à Ouessant qui fera l’objet d’une ambitieuse rénovation. De plus, la création d’un nouvel espace à Brest qui accueillera un pôle de conservation et de restauration ainsi que des espaces d’exposition et de médiation complétera cette institution unique que sera le Centre National des Phares.

 

Nous nous sommes engagés depuis plusieurs années avec détermination pour porter ce projet emblématique pour le Finistère qui compte 1 200 km de côtes. C’est à la fois un projet culturel majeur de grande attractivité. C’est aussi un projet environnemental qui impliquera une sensibilisation à la préservation des milieux marins et des diverses activités maritimes. C’est enfin un projet exigeant et solidaire car il devra permettre au plus grand nombre d’accéder à ce patrimoine maritime à la fois architectural, technologique et immatériel.

Le Centre national des phares est, en ce sens, une illustration concrète de notre ambition politique pour le Finistère. 

Contact

LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « ALLIANCE POUR LE FINISTÈRE »

L’indispensable soutien départemental à l’agriculture finistérienne

Le Conseil Départemental mène en ce moment un travail de révision des aides à l’agriculture.

Ce travail, rendu nécessaire par l’évolution du cadre législatif, doit aboutir à un soutien plus important et plus pertinent à l’agriculture finistérienne et non à moins d’aides et plus de contraintes pour les agriculteurs.

Les élus de L’ALLIANCE POUR LE FINISTÈRE sont mobilisés et vigilants car la majorité départementale a déjà essayé de supprimer des aides aux agriculteurs, comme la subvention complémentaire à la Dotation Jeune Agriculteur.

En renforçant les soutiens du Département aux agriculteurs nous positionnerons le Finistère comme pôle majeur dans l’alimentation européenne.

Dans un contexte mondial de questionnement sur les types d’alimentation et la sécurité alimentaire, l’agriculture et les filières agroalimentaires finistériennes sont des pépites que le Département doit choyer et non accabler. D’autant plus qu’elles montrent, en permanence, leur capacité de prise en compte des enjeux environnementaux qui sont aussi primordiaux.

L’agriculture est, certes, un secteur économique emblématique du Finistère, mais ses vocations sociétale et sociale sont considérables pour nos territoires.

Contact

  • Jacques GOUEROU
  • Conseiller Départemental du canton de Crozon
  • Vice-président de L’ALLIANCE POUR LE FINISTERE
  • www.alliance-finistere.fr
LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « LES RÉGIONALISTES »

Déserts médicaux : Le Département du Finistère peut salarier directement des médecins

Le manque de médecins se fait ressentir désormais un peu partout. Les causes en sont bien connues : départs massifs en retraite, modification des comportements sociologiques…

Des populations, en particulier les personnes âgées, se retrouvent dans une immense inquiétude. Pour résoudre ce problème, le principal dispositif porte sur des aides financières conséquentes aux médecins. L’État accompagne aussi les collectivités locales pour qu’elles créent des maisons de santé pluridisciplinaires. Mais une solidarité nouvelle doit naître. Nous proposons que le département du Finistère s’inspire de ce qui a été initié par les départements de Saône et Loire ou de la Corrèze qui salarient directement des médecins et qui se déplacent dans les centres de santé locaux, là où la pénurie est la plus importante. C’est devenu une priorité d’une urgence absolue.

Contact

  • Christian Troadec et Corinne Nicole
  • Groupe les Régionalistes