Pays de Morlaix

association Dar el Salam

Mali : Un réseau d’eau potable

Pour permettre l’accès durable à l’eau potable à Madina au Mali, l’association Dar el Salam de Plougonven vient de réceptionner les travaux d’un château d’eau et d’un réseau d’adduction.

« L’accès à l’eau potable est un véritable problème au Mali », expose Guy Guivarc’h, président de l’association Dar el Salam de Plougonven.

En 2006, suite à une visite dans le Finistère du ministre de la Culture malien de l’époque, l’association décide de venir en aide au village de Madina. « Dès l’origine, le projet a été soutenu financièrement par différents partenaires dont le Département », apprécie le responsable.

« Il a fallu faire de nombreux forages avant de trouver l’endroit où la ressource en eau était suffisante. Nous l’avons trouvé à Kounandji, à plusieurs kilomètres du village. Nous avons donc construit un château d’eau et un réseau d’adduction d’eau pour rejoindre Madina et desservir au passage deux autres villages grâce à des bornes-fontaines », poursuit le président.

Réceptionné fin 2018, le réseau est désormais géré par un comité de gestion et par des fontainières qui font payer l’accès à l’eau, pour permettre d’entretenir le réseau.

« L’idée, dès le départ, était de rendre la population autonome. L’objectif est atteint », conclut Guy Guivarc’h.

Oignon de Roscoff

une appellation d’origine depuis dix ans

En 2019, l’oignon de Roscoff fête les dix ans de son appellation d’origine.

Avec sa couleur rose, son goût fruité, sa texture croquante et juteuse, ses qualités gustatives, ses vertus médicinales et sa longue conservation, l’oignon de Roscoff est incomparable.

Sa notoriété s’est développée au XIXe siècle quand les Johnnies, des paysans de Roscoff, décidèrent d’aller vendre leurs productions en Angleterre. Pour contrer un déclin amorcé dans les années 70, des producteurs lancèrent alors l’oignon « grappe » d’un kilo, nettoyé et tressé manuellement puis montèrent un syndicat et déposèrent un dossier de reconnaissance en AOC* pour un territoire allant de Roscoff à Kerlouan. En 2009, ils recevront cette appellation qui se transformera en AOP** en 2013. « Depuis dix ans, la production a progressé régulièrement puis s’est stabilisée. Notre souhait aujourd’hui serait d’avoir plus de producteurs en AOP », souligne Robert Jézéquel, le président du syndicat. Pour marquer les dix ans, le syndicat édite un livre de recettes en partenariat avec des restaurants et sera bien évidemment présent les 24 et 25 août à la Fête de l’oignon, organisée par la Ville de Roscoff.

*AOC : Appellation d’origine contrôlée

**AOP : Appellation d’origine protégée