Pays de Brest

solidarité

Rosalie, l'épicerie sociale mobile

Rosalie, c'est le nom d'une épicerie sociale mobile qui va à la rencontre de ceux qui en ont le plus besoin en Pays d'Iroise.

Chaque matin, du lundi au jeudi, c'est le même rituel pour Vincent Martinache. À bord de sa camionnette blanche, il se rend à la Banque alimentaire pour s'approvisionner, puis direction les communes du Pays d'Iroise* pour s'installer près des mairies ou des CDAS. Parfois, des agriculteurs lui fournissent aussi pommes de terre, légumes… Depuis 2017, ce technicien en économie sociale et familiale est chargé du projet Rosalie, une épicerie sociale itinérante mise en place par la Société Saint-Vincent-de-Paul, Conférence Saint-Louis de Brest, initiative soutenue par le Département**.

« Nous avons décidé d'aller à la rencontre de ceux qui en ont le plus besoin car en milieu rural, la difficulté pour se déplacer est importante », explique Christina Bovo, la directrice.

« Pour bénéficier du service, les gens peuvent se présenter directement munis de justificatifs de revenus. Avec eux, je remplis un dossier d'inscription qui permet de déterminer ce qu'il leur reste pour vivre  », précise Vincent.

Le principe ensuite est simple. Les bénéficiaires peuvent faire leurs courses là où ils le souhaitent en payant 10 % du prix pour l'alimentaire et 30 % pour les produits d'hygiène.

« S'il s'agit d'un lieu pour faire ses courses, c'est aussi un véritable espace de lien social », conclut le sympathique ''épicier''.

* Lundi, Plouarzel le matin, Lampaul Plouarzel, Bréles et Lanildut l'après-midi. Mardi, Ploudalmézeau le matin, Lampaul Ploudalmézeau, Landunvez, Porspoder l'après-midi. Mercredi, le Conquet le matin, Ploumoguer, Plougonvelin l'après-midi. Jeudi, Saint Renan le matin, Lanrivoaré et Milizac l'après-midi.

** Participation du département : 3 000 €

Complexe sportif de Kerzincuff

le nouveau souffle

Le Relecq-Kerhuon dispose d'un vaste complexe sportif et culturel. Si la partie culturelle s'est peu à peu structurée avec la salle de spectacle l'Astrolabe, la médiathèque et le centre Jacolot, les installations sportives avaient quant à elles besoin d'un sérieux coup de jeune.

La Ville du Relecq-Kerhuon a donc engagé 4,26 millions d'euros de travaux* pour offrir un véritable espace multisport confortable et sécurisé ouvert à tous. Trois pôles ont été privilégiés : le basket avec une extension et une rénovation de la Salle des œuvres laïques, le rugby avec l'amélioration du terrain, le football enfin avec la création d'un terrain synthétique et d'un terrain de foot à cinq. Les trois sports ont désormais également un local de convivialité et de nouvelles tribunes ont été construites pour le football et le rugby.

* Participation du Département : 300 000 €