Pays de Cornouaille

Services publics

UNE MAISON POUR le CAP SIZUN

La Maison des services au public (MSAP) du Cap Sizun a été inaugurée le 29 novembre dernier. Elle a pris place dans le même bâtiment que le Centre départemental d’action sociale (CDAS) Audierne-Douarnenez, 17, rue Lamartine, à Audierne. « Les différents services à la population étaient dispatchés sur plusieurs sites, indique Emmanuelle Pothain, responsable de la nouvelle MSAP. L’idée a donc été de les regrouper dans un seul bâtiment, pour que ce soit à la fois plus simple pour les usagers d’aller d’un service à l’autre, et pour les professionnels, d’échanger. » Le projet a été porté par la communauté de communes, le Département et le Centre intercommunal d’action sociale (CIAS) faisant partie du comité de pilotage. Aujourd’hui, 25 services sont rassemblés dans cette MSAP, parmi lesquels le CDAS, Pôle Emploi, la Mission locale ou encore le Relais assistantes maternelles (Ram).

Numérique

L’e-bus : des ateliers multimédia à domicile

Avec la création de CCA, qui regroupe les neuf communes de la communauté d’agglomération de Concarneau, un nouveau service a vu le jour. La population de plus de 50 000 habitants vivant dans ce périmètre a désormais accès à des services multimédias et des ateliers près de chez elle. « L’e-bus permet réellement d’être au plus près des éloigné.e.s du numérique, explique Olivier Audet, animateur multimédia. Ce bus itinérant crée du lien entre les médiathèques du réseau mutualisé et résout également les problèmes de nuisances sonores que pouvaient causer les ateliers quand ils se déroulaient au sein des médiathèques. »

Le programme d’animations, particulièrement dense, s’adresse à tous à partir de 6 ans. Tout est gratuit, sur inscription. Cela va de l’utilisation d’une tablette ou un smartphone, à des ateliers d’impression 3D (il y a une imprimante 3D dans le bus, en plus des huit postes informatiques) ou en passant par les arnaques sur Internet. « Mais les thématiques changent tous les trimestres. Pour coller aux besoins des populations, nous réalisons un questionnaire auprès des usagers pour répondre à leurs demandes. »

Un atelier numérique pour les demandeurs d’emploi

L’e-bus de la Communauté d'agglomération de Concarneau Cornouaille (CCA) propose toute l’année des ateliers numériques gratuits. Reportage lors d’un atelier co-organisé par Pôle emploi, à Pont-Aven.

Ce jour-là, treize personnes sont venues participer à des ateliers organisés en partenariat avec Pôle emploi. Dans l’e-bus de CCA, installé cet après-midi-là devant la médiathèque de Pont-Aven, Isabelle et Patrice penchent sur leur profil en ligne. Actualisation de cv, recherche d’emploi en ligne, voire simulation d’entretiens… l’atelier accompagné par deux agents de Pôle emploi et l’animateur multimédia de l’e-bus a pour but de remettre à niveau les demandeurs d’emploi. « Notre objectif est d’aller au plus près de la population et d’éviter aux gens de se déplacer sur Concarneau », explique Jacques Boulanger de Pôle emploi. Chaque atelier d’une heure et demie peut accueillir six à sept personnes, sur les huit postes informatiques à disposition. Un espace aménagé avec une table, des chaises et un retro-projecteur permet de dispenser un cours théorique. 

1900 personnes par an

Isabelle complète consciencieusement sa fiche profil sur le site de Pôle emploi. Sollicitée par son conseiller pour participer à l’atelier, elle est à la recherche d’un emploi. « Je fais mon Cv. Je suis plus à l’aise pour le faire ici. J’ajoute mes expériences professionnelles, car avant quand je travaillais en entreprise, je n’avais pas fait mon propre Cv », explique-t-elle. Patrice, lui doit remettre à jour le sien. Il vient de quitter son emploi et cherche à changer de voie. « Je suis venu refaire mon Cv, mais on a eu aussi des informations sur comment chercher du travail sur internet, et je suis pas super doué ! » reconnaît-il en souriant. « Internet ça va, mais l’ordinateur, je l’utilise pas vraiment », précise-t-il.

Comme Isabelle et Patrice, près de 1 900 personnes par an, fréquentent l’e-bus et ses différents ateliers numériques, qui existent depuis 2012. Une solution de proximité pour tous les éloignés du numérique.