Actrices & acteurs

Finistèrien.ne.s Trail du bout du monde

Courses solidaires

Depuis une quinzaine d’années, on assiste à un véritable engouement pour la course en milieu naturel. Un terrain toujours différent, des paysages grandioses et l’envie d’aller au bout de soi-même, en parcourant des distances parfois très importantes, autant d’ingrédients qui contribuent à cette passion.

Chaque année en juillet, à la pointe du Finistère, le Trail du bout du monde propose trois courses : 20, 37 et 57 kilomètres, de quoi satisfaire tous les amateurs du genre. Le trail n’est pourtant pas réservé à des athlètes surentraînés. Si la notion de compétition y est bien présente, la solidarité fait partie intégrante de l'épreuve. « L’esprit trail, ce sont des valeurs de dépassement de soi, d’humilité mais aussi d’entraide, explique Bruno Disarbois, coorganisateur de l’événement. Nous facilitons l’intégration de personnes porteuses de handicap au sein du trail. » C’est en 2009 qu’un coureur en joëlette a, pour la première fois, participé à l'une des courses de l'épreuve. Depuis 2012 et la création de l’association Les Joëlettes du bout du monde, plusieurs personnes à mobilité réduite repoussent les frontières du possible.

Le grand portrait 150e Penn ar bed

35 ans de regard sur le Finistère

Ce numéro d’octobre du Penn ar bed est la 150e édition du magazine grand public du Conseil départemental du Finistère.

Un support qui est né avec la décentralisation, adoptée en 1982 grâce aux « lois Defferre », dont la première, du 2 mars 1982, était relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions.

Le premier numéro de ce « bulletin départemental » a été publié en octobre 1982. Depuis, le support n’a cessé d’évoluer, sur le fond comme sur la forme, informant les Finistériens sur le rôle, les choix des élu.e.s du Conseil départemental, mais valorisant également l’ensemble des acteurs du territoire finistérien.

Apporter une information pratique et de proximité.
Mots clés

Une question à Jacques Léonus, coordinateur du magazine Penn ar bed depuis 1997, Direction de la communication du Département

Qu’est-ce qui a changé dans le magazine depuis 20 ans  ?

Le renouvellement régulier de la maquette a permis au support de s’adapter à la demande et aux attentes des Finistériens, dans leur diversité. Petit à petit, un équilibre s’est installé entre la mise en avant des compétences du Conseil départemental et la valorisation des atouts du Finistère, la réussite de ses entrepreneurs, de ses sportifs, de ses artistes, ou de ses associations… L’une des idées-forces de la nouvelle formule est d’apporter une information pratique et de proximité aux Finistériens, dans les domaines de la culture, mais aussi sur les thématiques de la solidarité. Les jeunes ont également la parole et disposent d’un espace pour valoriser leurs projets. Le magazine a aussi répondu aux nouvelles aspirations en publiant dans sa version électronique de nombreuses vidéos.