Pays de Brest

port de commerce

6 hectares de polder pour les entreprises

L'aménagement du port de Brest, estimé à 220 millions d’euros, commence à sortir de terre. Point sur les avancées d’un chantier qui s’étendra jusqu’en 2021.

Le chantier du port de Brest avance. Les 9 et 10 juin derniers, la Région, maître d’ouvrage du projet, organisait une journée portes ouvertes pour montrer les avancées des travaux.

Depuis plus de 18 mois, des opérations de terrassement, de voirie et de génie civil sont en cours. Sur les 40 hectares du site, la moitié est consolidée et 6 hectares de terrains sont déjà accessibles aux entreprises qui souhaitent s’y implanter. Dans un communiqué, la Région annonçait en juin, que « la large voirie d’accès au quai EMR est praticable, un grand parking a été créé, et les réseaux principaux (eau et électricité) sont posés ». En bordure des nouveaux terre-pleins, des aménagements paysagers ont débuté. Pour réaliser une nouvelle promenade, des buttes sont déjà érigées et en cours de plantation.

Des travaux sur terre et en mer jusqu’en 2021

En mer, le nettoyage des fonds marins et l’enlèvement des macrodéchets, avant d’engager la construction du futur quai EMR de 400 mètres, ont été réalisés. Ce quai constituera un accès maritime fiable et sécurisé au futur terminal industriel. Le quai et sa plateforme arrière de manutention sont en cours d’achèvement. Parallèlement, une digue d’enclôture de 890 mètres, constituée de 28 cylindres verticaux, est en construction. Les dragages à venir permettront l’accès nautique au quai EMR, tout en améliorant celui des quais conteneurs et céréales. Cette première phase de travaux est financée par la Région Bretagne et ses partenaires : Brest Métropole, Conseil départemental du Finistère et CCI métropolitaine Bretagne Ouest, et par des fonds européens FEDER. La dernière étape du projet se déroulera entre 2019 et 2021, où le nouveau polder de 14 hectares sera aménagé.

Déplacements

RD 67 : fin des travaux à Ty Colo

Les travaux de modernisation et de sécurisation de la route départementale 67, entre Ty Colo et Kervalguen, arrivent à leur terme. Le 25 juin dernier, la RD 67 a été rouverte à la circulation. Des aménagements paysagers prévus à l’automne 2019 achèveront cette opération.

Démarrés fin 2013, ces travaux ont été répartis en quatre phases, pour un investissement départemental de 4,685 millions d’euros.

La première phase a permis de réaliser un giratoire au carrefour de « Kerhuel » et un écran acoustique. La deuxième phase s’est concentrée sur la suppression et la rectification de virages (3 au lieu de 5) de Kerviniou. Un giratoire a été réalisé à Guilers entre la RD 67 et la VC 3. La dernière phase, la plus importante, a démarré en mars 2017 pour aboutir à la réalisation d’un créneau de dépassement en juin 2018.

La RD 67, reliant Saint-Renan à la voie express RN 12 via Gouesnou, permet le contournement de Brest. Pour faire face à l’augmentation constante de son trafic, le Département a choisi de sécuriser et fluidifier cet axe, qui enregistre un trafic journalier de plus de 10 000 véhicules, dont 10 % de poids lourds et d’engins agricoles.