Tout commence En Finistère

sports nautiques

Focus sur la Team nautisme

Armel Le Cléac'h, parrain de la Team Nautisme. Photo : © Vincent Cucutchet

Pour valoriser cette filière d’excellence sportive, l’agence Finistère 360° a lancé le projet de la Team Nautisme by Tout commence en Finistère. Explications et ambitions.

« La Team Nautisme est née fin 2017 avec un objectif clair : faire du nautisme un levier d’attractivité finistérienne » explique d’emblée Xavier Druhen, directeur de l’agence Finistère 360°.

Cette nouvelle approche de marketing territorial s’appuie sur le triptyque suivant : athlètes, sites de pratiques et événements. Pour chacun de ces piliers, Finistère 360° a développé une offre de services autour de l’excellence.

Premier objet d’attention : 15 jeunes athlètes de toutes les disciplines nautiques sélectionnés pour être accompagnés. « Nous les aidons à gérer leur image, rechercher des sponsors ou encore se reconvertir », précise Olivier Le Gouic, du pôle sport de l'agence. En contrepartie, les sportifs s’engagent à porter les valeurs de la marque « Tout commence en Finistère » et à les valoriser sur des sites de pratiques identifiés. Un carré team, centre de ressources composé de professionnels du nautisme (sportifs et entreprises), est constitué en appui à ces jeunes espoirs finistériens.

Sept sites et sept événements emblématiques identifiés

Deux autres piliers ont été identifiés par la Team Nautisme : les sites de pratiques et les événements. Sept sites (La Torche, la baie de Douarnenez, la rade de Brest, la plage de Treompan, Port-la-Forêt, les Glénan et la baie de Morlaix) et sept événements emblématiques (la descente de l’Odet, le championnat de France espoir glisse, le Tour du Finistère à la voile, le Brest Surf Film Festival, Finst’air sailing, Waves games et Junior pro) pourront ainsi faire l’objet d’un accompagnement sur le marketing, la communication et la commercialisation de leurs offres. « Notre objectif est de constituer une première vitrine, précise bien Xavier Druhen. Les trois piliers sont liés. Un club de partenaires, composé d’entreprises et de territoires, est également créé. Les membres pourront par exemple devenir mécène d’un athlète, participer à un événement ou favoriser la pratique nautique en entreprise. »

Léa Jamelot

25 ans, kayakiste en ligne, membre du carré team

« J’ai commencé le kayak à 11 ans au club de Pleyben. Depuis 2013, je suis dans l’équipe d’élite senior et en 2016, j’ai été sélectionnée pour les JO de Rio en kayak 4 places. En parallèle, je suis sponsorisée par l’entreprise Ker-his depuis 2011. Elle m’accompagne sur le plan sportif et m’a embauchée comme chargée de communication à mi-temps et à distance. Le Finistère, pour moi, c’est vraiment là que tout a commencé et que tout continue  ! En m’engageant dans le carré team, je pourrais témoigner de ma double expertise auprès des athlètes sélectionnés par la Team Nautisme. Car pour trouver des sponsors avec un sport qui n’est pas très médiatisé, il faut savoir quoi mettre en avant et identifier ce qu’on peut vendre à une entreprise. » 

Soutenir de jeunes athlètes, c’est leur donner confiance mais aussi la responsabilité de faire de leur mieux pour atteindre le haut niveau.
Tout commence En Finistère dans les autres numéros
Mots clés

+ D’INFOS SUR

facebook.com/TeamNautisme

Portraits d’ambassadeurs

Frédéric Kerhom, souffleur de breizh

Agent de trafic à l’aéroport Quimper Bretagne, Frédéric Kerhom, alias Souffleur de Breizh, a deux passions : la photo et les réseaux sociaux. Portrait du lauréat du Trophée spécial communication de la marque Tout commence en Finistère.

La passion de Frédéric Kerhom, alias Souffleur de Breizh, lui a fait remporter le Trophée spécial communication de la marque Tout commence en Finistère.

« Pour moi, tout a commencé quand on a pris un chien  ! annonce-t-il un sourire aux lèvres. Il a fallu le promener. J’ai alors redécouvert l’endroit où je vivais, à Plomeur. Et depuis 2012, je me suis mis à photographier différents lieux ». Travaillant en horaires décalés, Frédéric a du temps. Un temps qui lui laisse le loisir de s’adonner à la photo. Très vite, il décide de partager ses clichés sur Twitter, puis Instagram et plus récemment Facebook.

Celui qui se définit comme « un pur Finistérien : mes arrière-grands-parents étaient en coiffe pour leur mariage  ! » souhaite aussi passer des messages à travers ses clichés. « J’ai envie de redorer l’image du Finistère. Nous avons des plages, des paysages, une nature exceptionnelle et des fêtes qui perdurent depuis des décennies. Je veux montrer que nous sommes un territoire ouvert, que tout le monde est bienvenu. »

Un réseau social virtuel qui permet des rencontres réelles

Avec 3 900 abonnés sur Twitter et 3 500 sur Instagram, Souffleur de Breizh peut s’enorgueillir d’une belle notoriété. Il découvre la marque Tout commence en Finistère en faisant de la veille. « Je suis devenu ambassadeur à titre personnel. Je mettais en avant le territoire, son ouverture, ses curiosités. Je me suis donc retrouvé dans les valeurs de cette marque », explique-t-il. Ces valeurs, il les partage sur la toile où il a constitué un réseau, boosté par son statut d’ambassadeur. Il a par exemple été invité au château de Trévarez, avec d’autres instagrameurs. Ce petit groupe a monté un collectif d’une centaine de bloggeurs et instagrameurs finistériens. Il a récemment intégré le comité de développement de la marque Tout commence en Finistère et l’a représenté officiellement pour la remise d’un trophée au Brest Surf Film Festival. « Cette reconnaissance de mon travail me donne envie de continuer  ! » affirme-t-il.

projet

Un Espace marque en gestation

Rémy Tierny, responsable d'Hortimarine

Depuis quelques mois, l’équipe de la marque Tout commence en Finistère, portée par l’agence Finistère 360 °, planche sur un nouveau projet : un espace dédié aux ambassadeurs et aux partenaires de la Team Nautisme ou du Club Affaires.

Rémi Tierny, responsable de l’entreprise Hortimarine, et Dimitri Poixe, coordinateur des Roch’s des Mont d’Arrée, « ambassadeurs de la première heure », ont été sollicités pour réfléchir à la configuration cet espace. Ils ont également rejoint avec deux autres ambassadeurs (Souffleur de Breizh et Marie Le Barbier de la Jeune Chambre économique de Brest) le comité de développement en mars 2018. « L’idée serait de créer un espace d’accueil des ambassadeurs, avec un éventuel bureau à disposition pour leurs rendez-vous professionnels sur Quimper. Moi, ce service pourrait m’intéresser, avance Rémi Tierny. C’est bien d’avoir un lieu identifiable et ouvert au grand public. » Dimitri Poixe confirme l’intérêt d’un tel lieu et évoque quelques pistes intéressantes comme « des bibliothèques de goodies ou la valorisation d’ambassadeurs par thématique. Pour nous, ce serait un important relais de communication. Nous avons par exemple un projet de livre-recueil sur les Roch’s. Cet espace marque pourrait accueillir un lancement, une exposition… ».

Tout commence En Finistère dans les autres numéros
Mots clés