Pays de Centre Ouest Bretagne

exposition

La marge au centre, exposition d’été de l’Ecole de filles

Transformée en espace d’art en 2009 par Françoise Livinec, l’École des filles de Huelgoat ne cesse de renouveler sa programmation. Cet été, l’exposition « La marge au centre » et le programme de rencontres « L’été des 13 dimanches » réserve encore bien des surprises.

« La marge au centre », nouvelle exposition de l’École des filles à Huelgoat, sera visible du 30 juin au 2 septembre. En parallèle, « L’été des 13 dimanches », organisé par l’association de l’École de filles, proposera chaque samedi et chaque dimanche de l’été des rencontres-débats thématiques.

Mona Ozouf et Alain Rey sont les parrains de ces rencontres. « On reçoit des écrivains, des personnalités, des artistes, des musiciens… Chaque intervenant a une heure d’expression autour d’un thème choisi. Cela se présente sous forme d’un débat avec des questions posées par le public. Nous recevrons entre autres, Alain Rey, le 4 août ; Patrick Poivre d'Arvor, le 5 août ; Denez Prigent, le 11 août ou encore Mona Ozouf, le 26 août », détaille Françoise Livinec, créatrice du lieu.

L’exposition « La marge au centre », quant à elle, est imaginée comme une sensibilisation aux lieux de création. Les artistes, souvent dans la marge, doivent entrer au centre pour se faire voir et se faire connaître. « Nous avons travaillé sur cette dualité, explique Françoise Livinec. Le lieu qu’est Huelgoat, dans le Centre Bretagne, est en lui-même à la marge des lieux de pouvoir et de visibilité. Mais avec l’exposition d’artistes reconnus ou émergents, on met ce lieu au centre, tout comme les artistes. Le fil rouge de l’exposition se développe autour de cette tension entre l’intime et le collectif, de la singularité de chaque artiste à une même recherche de l’universel », ajoute-t-elle.

21 artistes internationaux à Huelgoat

Les 21 artistes exposés durant l’été sont d’origines diverses, bretons, français et internationaux. Parmi eux, Loïc Le Groumellec, un artiste originaire de Vannes, travaille autour du mégalithe. On retrouvera notamment une série de laques sur fond blanc dans un style minimaliste, ou des huiles sur toile qui renvoient au Cairn de Gavrinis, dans le Morbihan.

L’artiste chinois Wei Ligang, grand calligraphe, qui a réinventé un nouveau vocabulaire personnel, sera également exposé. « Il est venu en résidence à Huelgoat, précise Françoise Livinec. Son œuvre est donc en résonance avec la forêt environnante. Paul Sérusier et Georges Lacombe avaient à l’époque perçu la même chose que l’artiste chinois, ils ont "vu le feu", cette lumière si particulière qui traverse les branchages de la forêt. »

Autre curiosité que l’on pourra découvrir dans l’exposition : une sélection de tenues et de coiffes que portaient les femmes au début du XXe siècle en Centre Bretagne. Les pièces, issues de la collection de Mari-Anna Sohier et toutes d’origine, seront mises en conversation avec des œuvres contemporaines exposées.

« Nous présentons également des œuvres de Francesco Tuccio, ajoute la galeriste, qui travaille avec du bois récupéré à Lampedusa, issu des embarcations utilisées par les migrants. Avec, il réalise des croix et des crucifix, comme des symboles de ces vies perdues. » Toutes les œuvres exposées sont à vendre.

Le fil rouge de l’exposition se développe autour de cette tension entre l’intime et le collectif.
Pays de Centre Ouest Bretagne dans les autres numéros

+ D’INFOS SUR 

francoiselivinec.com