Tribune

LES CONSEILLER.E.S DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « FINISTÈRE ET SOLIDAIRES »

Servir au quotidien

Les 20 ans de la gauche au Conseil départemental du Finistère nous rappelle avec force que nous avons été élu.e.s pour servir. Cette responsabilité nous incombe et est guidée par la volonté constante de progrès humain et de justice sociale. Si ces valeurs peuvent apparaître décalées, à l’aune de la baisse des aides publiques aux collectivités, elles continuent à être notre moteur d’action au quotidien.

Lorsque vous avez décidé d’élire notre équipe menée par Nathalie Sarrabezolles, vous avez fait le choix de la continuité et de l’ambition. Continuité car cette réélection nous a permis de prolonger notre action pour assurer une offre de services publics de qualité. Ambition car de nouvelles dynamiques sont apparues, impulsant des projets innovants dans le Finistère.

C’est notamment le cas dans le domaine de la santé avec la mise en place du projet « petit pas grands pas » chargé de développer des actions de prévention dans le champ de la périnatalité. Nous innovons également avec le dispositif « établissement tremplin » pour le développement de l’autonomie des jeunes en situation de handicap. Enfin, nous agissons, à travers le Projet Alimentaire Territorial (P.A.T.), sur les sujets de gaspillage alimentaire et le développement des circuits courts.

Par ailleurs, vous le savez, nous continuons à défendre les intérêts du Finistère pour l’accessibilité de la pointe Bretonne qu’elle soit physique (par les routes, le train, l’avion et la mer), mais aussi numérique. Notre mobilisation est sans faille pour que Brest et Quimper soient reliés à Paris en 3 h et donc à Rennes en 1 h 30.

Nous entamons désormais une nouvelle phase, celle de la seconde partie de mandat. À cette occasion, nous irons à votre rencontre pour échanger sur nos actions résolument tournées vers un Finistère entreprenant et solidaire.

Contact

LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « ALLIANCE POUR LE FINISTÈRE »

Le TGV pour TOUTE la Bretagne !

En ce début d’année les élus de l’Alliance pour le Finistère ont relancé le combat pour mettre Quimper et Brest à 3H de Paris, objectif fondamental à nouveau menacé. En effet, dans le rapport Duron commandé par le Gouvernement, le projet de ligne grande vitesse pour la Bretagne est jugé non prioritaire et est donc repoussé.

Ce projet abordé depuis les années 90, indispensable au développement de la pointe Bretonne, ne cesse d’être ralenti. Il est composé de deux phases, la vitesse TGV jusqu’à Rennes d’abord et, sur les voies bretonnes ensuite.

Mais depuis la mise en service de la LGV Rennes-Paris, la tentation est forte de s’en tenir là et d’oublier tout le reste de la Bretagne.

Or, la pointe Bretonne est peuplée de près d’un million d’habitants et mettre le Finistère à 3H de Paris est vital économiquement.

Malgré l’importance du TGV pour le Finistère, notre groupe constate des jeux politiques qui desservent l’objectif. Pour s’en extraire, nous avons donc lancé une pétition en ligne pour fédérer les Finistériens autour de cet enjeu et vous invitons à la signer : www.tgv-bretagne.com

Contact

LES CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX DU GROUPE « LES RÉGIONALISTES »

La dure condition du breton !

Après l’affaire du « petit Fañch » à Quimper, celle de Derc’hen à Rennes qui démontrent le mépris affiché par certains rédacteurs ou lecteurs d’une simple circulaire ministérielle, on a eu droit ces derniers temps à des prises de parole intolérables et grotesques à l’Assemblée nationale de députés de La République En Marche et de la France Insoumise sur le breton ! Combien de temps encore ceux qui aiment ou respectent la langue bretonne devront-ils supporter ce type d’attaques ? L’heure est venue de se rassembler pour réclamer un statut officiel pour les langues régionales et d’en finir avec les humiliations.

Contact

  • Christian Troadec et Corinne Nicole
  • Groupe les Régionalistes