Pays de Centre Ouest Bretagne

loustic services

garde d’enfants en horaires décalés

Créé en 2004, sous l’impulsion de la Communauté de communes de Haute Cornouaille, Loustic Services propose un mode de garde à domicile en horaires atypiques. 70 familles font aujourd’hui appel à ce service.

Le téléphone sonne dans le bureau de Virginie Porhiel. Après un bref échange, elle résume : « Je note que vos enfants n’auront pas besoin d’être pris en charge par Loustic cette semaine. » Des appels comme celui-ci, la coordinatrice de Loustic Services, également responsable du pôle enfance jeunesse de la Communauté de communes de Haute Cornouaille, en reçoit plusieurs par semaine.

« Je viens d’avoir la maman d’une famille dont les deux parents travaillent à la Socopa. Elle a une semaine de vacances en avril. On demande donc l’annulation des interventions programmées. Mon rôle est alors de transmettre l’information à l’association d’aide à domicile qui garde ses enfants en horaires décalés. »

Loustic Services a été créé en 2004 pour répondre aux besoins de garde d’enfants en horaires atypiques. Et son lien avec Socopa viandes, entreprise basée à Châteauneuf-du-Faou, est particulièrement étroit. « La Socopa emploie plus de 600 personnes, souvent en horaires décalés. En 2000, elle avait des soucis de recrutement. Au départ, nous avons donc créé ce service pour que ses salariés bénéficient d’un mode de garde complémentaire pour leurs enfants, afin de leur permettre de trouver un emploi ou s’y maintenir », explique Henriette Le Brigand, vice-présidente de la Communauté de communes de Haute Cornouaille, déléguée à l’enfance et la famille.

Respecter le rythme de l’enfant

La particularité de ce service proposé aux familles des onze communes de Haute Cornouaille est son portage communautaire. La collectivité conventionne ensuite avec des services d’aides à domicile, qui emploient une trentaine de personnes pour s’occuper de 70 enfants de 2 mois et demi à 12 ans. Elle travaille en partenariat avec la CAF pour proposer des tarifs équivalents à ceux des crèches familiales, lorsqu’un enfant dans une famille a moins de 6 ans

Pour être complémentaire des modes de garde habituels, les horaires de prise en charge sont de 4h à 8h30 et de 18h30 à 23h. « Nous ne proposons que de la garde à domicile, dans le but de respecter le rythme de l’enfant », précise Henriette Le Brigand. Autre critère : les deux parents (ou le parent en cas de famille monoparentale) doivent travailler en horaires décalés.

L’adaptabilité est aussi un élément important du service, comme l’illustre cet exemple de Virginie Porhiel : « J’ai eu deux demandes jeudi, pour des interventions dès la semaine suivante. Dans une famille, le père est intérimaire et la mère en CDD hospitalier. Ils ont leur planning à la semaine. Les parents doivent nous prévenir 24 heures à l’avance. »

Cette souplesse et les bas tarifs proposés sont le fruit d’une volonté de la collectivité. En effet, la majorité des emplois en Haute Cornouaille, dans le secteur médico-social ou l’agroalimentaire, sont peu qualifiés. « À travers ce service, nous faisons de l’aide à l’emploi. Un des deux parents ne travaillerait pas si ce service n’existait pas », conclut Henriette Le Brigand.

Pays de Centre Ouest Bretagne dans les autres numéros
Mots clés

155 632 €

de recettes en 2017 dont :

  • 3 500 € du Département
  • 32 395,84 € de la Communauté de communes
  • 51 851,44 € du Fonds social européen
  • 55 823 € de la CAF du Finistère

CONTACT