Don Bosco : un atelier d’insertion pour remettre le pied à l’étrier

AMorlaix, un atelier d’insertion de l’association Don Bosco permet à des personnes bénéficiaires du RSA et des minima sociaux de se remettre en mouvement et d’évaluer les freins et les potentiels à leur insertion professionnelle.

Pendant plusieurs semaines, la Cantine des Sardines, nouveau restaurant alternatif, dans le centre de Morlaix, a accueilli une exposition originale sur ses murs. Des poissons fabriqués en bois de palette se jouaient des formes et des couleurs. Il y en avait des petits et des grands, des rectangulaires avec les yeux dans les coins. D’autres n’avaient pu être exposés car trop grands pour les murs, tel ce requin marteau polynésien. Emmanuel, Laetitia, Jonathan et Laurent en sont à l’origine.

Tous les quatre ont participé pendant trois mois et demi, à raison de quatre jours par semaine, à l’atelier d’insertion Don Bosco à Morlaix.

« Cet atelier est destiné aux bénéficiaires du RSA et des minima sociaux qui le souhaitent. Ils sont orientés par des partenaires sociaux. Trois sessions par an sont organisées. L’objectif est de permettre aux personnes de se remettre en situation de travail, de retrouver un cadre mais aussi l’estime de soi qu’ils ont souvent perdu et l’envie de faire, » explique Yann Gentil, encadrant technique de l’atelier.

Pour atteindre cet objectif, Yann Gentil et Kaelig Haon Renard, conseillère en insertion professionnelle, proposent des mises en situation concrètes autour de quatre modules : la menuiserie (fabrication et/ou rénovation de petits meubles, loisirs créatifs…), le travail des métaux (soudure…), la petite mécanique (vélo, scooter…) et enfin les espaces verts (entretien d’un potager sur le site de Traon Nevez – Dourduff). Ces modules permettent de travailler les projets, d’acquérir des gestes professionnels. Les personnes peuvent ensuite être orientées vers un emploi, une formation, un poste adapté…

Ouvrir l’atelier sur l’extérieur

« Nous essayons d’ouvrir l’atelier au maximum sur l’extérieur, de favoriser les rencontres. Nous répondons parfois aussi à des demandes de nos partenaires. En fin d’année dernière nous avons participé à la Semaine Européenne sur la Réduction des Déchets dans le cadre du salon « Faites Noël » organisé par Morlaix Communauté, » poursuit Yann Gentil.

L’exposition de poissons d’avril répondait également à ce besoin d’ouverture et à la reconnaissance du travail réalisé au sein des ateliers d’insertion. « C’était très valorisant de voir le travail fini et de voir les réactions des visiteurs lors du vernissage de l’exposition », se réjouissent Emmanuel, Laetitia, Jonathan et Laurent.

+ d’infos sur www.donbosco.asso.fr/atelier-insertion.php

 

exergue-jaune1

C’était très valorisant de voir le travail fini et de voir les réactions des visiteurs lors du vernissage

exergue-jaune2

Les financements de l’Atelier d’insertion

L’Atelier d’insertion bénéficie de crédits ordinaires du Conseil départemental du Finistère – Direction de l’Insertion et de la Lutte contre les Exclusions.

Il bénéficie aussi du soutien du Fonds Social Européen via la cellule FSE du Conseil départemental dans le cadre du Programme Opérationnel National « Emploi et Inclusion » 2014-2020.